Le conseiller fédéral Ueli Maurer participe à la réunion des ministres des finances du G20 à Baden-Baden

Berne, 17.03.2017 - Les 17 et 18 mars 2017, le conseiller fédéral Ueli Maurer participe, à Baden-Baden, à la réunion sous présidence allemande des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales des États membres du G20. Il est accompagné de Thomas Jordan, président de la direction générale de la Banque nationale suisse. Les discussions de la réunion porteront principalement sur la situation économique mondiale, la politique monétaire, la politique budgétaire, les réformes structurelles, la libre circulation des capitaux, le droit fiscal et la réglementation des marchés financiers. Le chef du Département fédéral des finances mènera en outre des entretiens bilatéraux en marge de la réunion.

La croissance mondiale et la résistance des économies face aux crises seront au centre des discussions lors de la réunion sous présidence allemande des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales des États membres du G20. En ce qui concerne la croissance mondiale, la Suisse s’engage en faveur de l’ouverture des marchés – notamment s’agissant des flux de capitaux – et contre le protectionnisme dans le domaine financier. Pour ce qui est de la résistance des économies, elle approuve les mesures d’amélioration prévues et souligne à cet égard l’importance de budgets équilibrés. Dans le domaine de la politique fiscale, la Suisse estime que le débat devrait tenir compte encore davantage des perspectives de croissance. Elle est déterminée à respecter ses engagements internationaux en matière de fiscalité et, après le rejet de la troisième réforme de l’imposition des entreprises, elle travaille intensivement pour pouvoir présenter rapidement une nouvelle version, à savoir le Projet fiscal 17. Quant à la réglementation des marchés financiers, notre pays s’emploie à la mise en œuvre des principales normes qui ont été convenues sur le plan international. Il estime toutefois qu’il n’est pas nécessaire de créer d’autres normes relatives à des questions de détail.

En outre, la Suisse s’attache à l’amélioration des relations entre banques correspondantes. Sous présidence allemande du G20, elle vise la création de conditions rigoureuses pour les transferts de fonds de migrants (remittances) et l’amélioration du dialogue entre les acteurs. Par ailleurs, elle entend organiser à Bâle une rencontre du Groupe d’étude Green Finance du G20.

Sur invitation de l’Allemagne, qui préside le G20 depuis le 1er décembre 2016, la Suisse participe en 2017 aux réunions des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales des États membres du G20, aux rencontres préparatoires des vice-ministres et aux groupes de travail traitant des questions financières et monétaires. Les autres rencontres au niveau ministériel s’inscriront dans le cadre des assemblées du FMI en avril et en octobre à Washington.

La participation de la Suisse au volet financier du G20 témoigne des bonnes relations entre la Suisse et l’Allemagne ainsi que de l’importance de la Suisse dans le système économique et monétaire international. La Suisse prendra une part active aux discussions qui se dérouleront tant au niveau des experts qu’à celui des ministres.


Adresse pour l'envoi de questions

Peter Minder, responsable de la communication du DFF
n° tél. 079 437 73 61, peter.minder@gs-efd.admin.ch


Auteur

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-66034.html