ENGAGEMENT EN FAVEUR DU RENFORCEMENT DU TRANSIT FERROVIAIRE DES MARCHANDISES

Berne, 14.05.2001 - La Suisse et les Pays-Bas veulent renforcer en commun les chemins de fer dans le trafic-marchandises sur l'axe nord-sud. Le président de la Confédération, M. Moritz Leuenberger, et la ministre néerlandaise des transports, de la gestion des eaux et des travaux publics, Mme Tineke Netelenbos, ont consigné cet objectif dans un mémorandum. Mme Netelenbos a été impressionnée par le modèle suisse de transfert du trafic. D'ici à novembre, un groupe de travail composé d'experts suisses et néerlandais et plus tard, éventuellement, d'experts allemands et italiens, élaborera des propositions de solutions pour améliorer le trafic international des marchandises par le rail.

Les Pays-Bas manifestent un grand intérêt pour la politique suisse des transports, qui vise à transférer le trafic routier lourd sur le rail. Le volume croissant des transports doit être écoulé selon le principe du développement durable. A cette fin, les Pays-Bas souhaitent améliorer la compétitivité de leurs chemins de fer, notamment en construisant une ligne à grand débit pour le transport ferroviaire des marchandises. Appelée ligne Betuwe, elle reliera Rotterdam à Zevenaar.

Signature du mémorandum

Les deux ministres sont persuadés que seule une étroite collaboration entre les pays européens permet d'appliquer une politique durable des transports. Ainsi, dans le transport des marchandises entre les Pays-Bas et l'Italie via la Suisse, la compétitivité des chemins de fer ne peut être renforcée que par un effort commun. Mme Netelenbos et M. Leuenberger ont confirmé cette intention dans un mémorandum. Un groupe de travail bilatéral devra analyser les points faibles du trafic ferroviaire des marchandises sur l'axe nord-sud (capacité de transport disponible, retards, difficultés lors du passage de la frontière, différences en matière de prescriptions techniques, etc.) et proposer des solutions pour y remédier. Afin de combler les lacunes dans la chaîne de transport, les services compétents de l'Allemagne et de l'Italie devront aussi être invités participer aux travaux du groupe. Les premiers résultats sont attendus d'ici à novembre 2001.

Visite du chantier NLFA de Sedrun

La visite du chantier NLFA de Sedrun a servi à échanger des informations sur l'état des projets d'infrastructure ferroviaire des deux pays. Des spécialistes suisses ont expliqué l'état d'avancement de la construction des deux tunnels de base NLFA (St-Gothard et Loetschberg), ainsi que leurs modalités de financement. La redevance poids lourds proportionnelle aux prestations (RPLP), qui constitue l'une des sources de financement du fonds d'infrastructure des transports publics (FTP) a suscité un vif intérêt. LA RPLP représente un élément fondamental de la politique suisse de transfert. Elle a été introduite le 1er janvier 2001, en même temps que l'augmentation du poids maximal autorisé pour les camtions de 34 tonnes.

Les autres piliers de la politique de transfert sont les suivants: mise en service de la chaussée roulante du Loetschberg en juin 2001, diminution du prix des sillons dans le transport ferroviaire des marchandises et augmentation des contributions d'exploitation pour ce trafic. Ces dernières mesures font partie des 14 dispositions prises au titre de la loi sur le transfert du trafic pour la période transitoire 2000-2005. Le Parlement a alloué un crédit de 2,85 milliards de francs pour la période 2000-2010.

La situation de la concurrence en navigation intérieure et des questions liées à l'application de l'accord sur les transports terrestres entre la Suisse et l'UE figuraient aussi à l'ordre du jour. M. Leuenberger, président de la Confédération, s'est prononcé en faveur d'une rapide ratification des sept traités bilatéraux par l'UE, afin que l'accès facilité au marché des transports routiers et ferroviaires, prévu par l'accord précité, puisse être instauré dans les meilleurs délais.


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-2049.html