Journée de la protection des données 2014: Vols de données et écoutes téléphoniques – notre sphère privée peut-elle encore être sauvée?

Berne, 28.01.2014 - Que signifient les révélations d’Edward Snowden sur la récolte de données quasiment illimitée des services secrets pour la protection des données en Suisse? Le Préposé à la protection des données et à la transparence, M. Hanspeter Thür, en discute aujourd’hui avec des politiciens de différents partis lors de la 8e Journée de la protection des données.

L’«homme transparent» est désormais une réalité. C’est ce qu’attestent clairement les dernières révélations en date sur les activités de certains services secrets étrangers. Le passage au crible des données d’utilisateurs et de clients, tel qu’il est effectué à l’ère du Big Data, dépasse largement le cadre des activités d’espionnage de données pratiquées par les services de renseignement. Une situation difficile pour tous, qui nécessite un large débat public sur l’avenir de la protection des données.

À l’occasion d’une table ronde ayant lieu cet après-midi au Forum politique du Käfigturm à Berne, la conseillère aux États Anita Fetz, le conseiller national Ruedi Noser, le président du Parti Pirate Alexis Roussel et Hanspeter Thür allons relever ce défi. La table ronde est animée par René Zeller de la NZZ.

En outre, les citoyens et citoyennes intéressés ont la possibilité de discuter sur le blog du PFPDT de la sécurité et de la protection des données après l’affaire Snowden: http://www.blog.edoeb.admin.ch.


Adresse pour l'envoi de questions

Service d'information du Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence
tél 031 324 94 10



Auteur

Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence
http://www.edoeb.admin.ch/index.html?lang=fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-51807.html