Engagement de l’armée pour la protection des ambassades et mesures de sécurité relatives au trafic aérien

Berne, 20.12.2017 - L’armée continuera de s’engager l’an prochain pour la protection des représentations étrangères et les mesures de sécurité relatives au trafic aérien. Lors de sa séance du 20 décembre 2017, le Conseil fédéral a approuvé le maintien de ces compétences pendant l’année 2018.

Voici plusieurs années que l'armée soutient les cantons dans la protection des représentations étrangères et les mesures de sécurité relatives au trafic aérien (militaires engagés comme agents de sécurité à bord d'avions de ligne). Jusqu'à présent, ces engagements se faisaient au titre de services d'appui, adoptés à chaque fois par le Parlement pour une durée de plusieurs années. Mais en 2015, il a été décidé d'y mettre fin au 31 décembre 2017 en réduisant entre temps le nombre de militaires mis à disposition.

La nouvelle loi sur l'armée entre en vigueur le 1er janvier 2018 dans la foulée du développement de l'armée. Elle permet au Conseil fédéral de mettre durablement à la disposition des autorités civiles un certain nombre de militaires pour acquérir et maintenir les compétences nécessaires à la collaboration avec les forces de sécurité civile. L'armée doit ainsi posséder le savoir-faire pour assurer des services d'appui de manière rapide et efficace à l'avenir aussi. Pour 2018, le Conseil fédéral a décidé de mettre à disposition des cantons de Berne et de Genève ainsi que de la ville de Zurich 44 militaires au maximum pour protéger les ambassades auxquels s'ajoutent au plus dix membres de la Sécurité militaire pour appliquer les mesures de sécurité dans le trafic aérien.

Des pourparlers en vue de poursuivre l'engagement de l'armée dans ce domaine au-delà de 2018 seront engagés prochainement au sein du Réseau national de sécurité.

La Confédération rembourse aux cantons 90 % des frais pour le personnel civil engagé dans la protection des représentations étrangères. Les coûts annuels à la charge de la Confédération se maintiennent à quelque 40 millions de francs en 2018. Les dépenses de la Confédération pour les mesures de sécurité relatives au trafic aérien restent également stables, à près de 900 000 francs par an.


Adresse pour l'envoi de questions

Renato Kalbermatten
Chef de l’information du DDPS
+41 58 464 88 75


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Réseau national de la sécurité
https://www.svs.admin.ch/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-69307.html