La Suisse offre son soutien aux autorités ukrainiennes pour faire face à la catastrophe aérienne (Dernière modification 28.07.2014)

Berne, 18.07.2014 - Le président de la Confédération Didier Burkhalter a exprimé, au nom de la Suisse, sa consternation face au tragique accident d’avion survenu en Ukraine et a adressé ses condoléances aux Etats qui comptent des ressortissants parmi les victimes. La Suisse a proposé aux autorités ukrainiennes d’envoyer sur place des experts qui pourraient aider à rechercher les causes du crash et à identifier les victimes.

Le président de la Confédération Didier Burkhalter a exprimé aujourd’hui, au nom de la Suisse, sa consternation face au tragique accident d’avion survenu en Ukraine le 17 juillet 2014 et qui a causé la mort de 298 passagers et membres d’équipage. Dans un entretien téléphonique, il a présenté ses condoléances à Frans Timmermans, le ministre des affaires étrangères des Pays-Bas, qui déplorent le plus grand nombre de victimes. Il a également adressé des lettres de condoléances aux Etats qui, comme les Pays-Bas, comptent des ressortissants parmi les victimes, notamment la Malaisie, l’Australie, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne, les Philippines, la Nouvelle-Zélande et le Canada. Il n’existe pour l’heure aucun indice donnant à penser que des ressortissants suisses pourraient avoir perdu la vie dans cette catastrophe aérienne.

En Ukraine, les recherches se poursuivent pour déterminer les causes de l’accident et retrouver les victimes. Le président de la Confédération Didier Burkhalter a proposé le soutien de la Suisse au ministre ukrainien des affaires étrangères Pavlo Klimkin. Concrètement, des experts suisses en identification des victimes sont prêts à partir pour l’Ukraine. La Suisse offre en outre son soutien dans le domaine du travail de laboratoire. Elle pourrait également prêter son concours pour des études en matière aéronautique ou des analyses d’explosifs. Mais la Suisse n’apportera son soutien, sous quelque forme que ce soit, que sur invitation préalable des autorités ukrainiennes et si la sécurité de ses experts est assurée. Elle souligne en outre la nécessité de confier la direction des enquêtes à des instances impartiales.

Au titre de sa présidence de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), la Suisse coordonne en outre des mesures prises par cette organisation. La mission spéciale d’observation de l’OSCE en Ukraine (Special Monitoring Mission, SMM) va se rendre sur les lieux de la catastrophe avec une équipe d’observateurs. L’OSCE examine comment elle pourrait contribuer à la création d’un couloir humanitaire afin que les victimes puissent être retrouvées et identifiées et qu’une enquête impartiale sur ce tragique accident puisse être engagée dans les meilleurs délais.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-53816.html