Les consommateurs moins optimistes

Berne, 08.08.2012 - Selon l’enquête sur le climat de consommation établie sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie, la situation s’est quelque peu assombrie entre avril et juillet derniers. L’indice calculé* a atteint un niveau de −17 points en juillet 2012 (contre −8 points en avril). Ce recul est dû à des perspectives plus pessimistes, exprimées par les ménages, s’agissant de l’évolution économique à venir, ainsi que par une hausse attendue plus marquée des chiffres du chômage.

Parmi les quatre sous-indices entrant dans le calcul de l’indice du climat de consommation**, deux se sont considérablement détériorés entre avril et juillet 2012. Les perspectives pour l’activité économique au cours des douze prochains mois ont été appréciées de manière plus pessimiste (−20 points en juillet, contre −2 en avril) et l’évolution du chômage, durant les douze prochains mois, a été revue à la hausse (+62 points en juillet, contre +49 en avril). En revanche, l’appréciation portée sur le développement de la situation financière personnelle au cours des douze prochains mois est demeurée pratiquement inchangée (−3 points en juillet, contre +0 en avril). Il en va de même de l’appréciation des consommateurs de leur capacité future à épargner, qui n’a aussi que peu varié (+15 points en juillet, contre +20 en avril).

D’autres sous-indices de l’enquête, qui ne sont pas intégrés dans le calcul de l’indice général, ont enregistré une évolution négative par rapport à l’enquête d’avril. La situation économique générale au cours des douze derniers mois, en particulier, a été jugée plus négativement (−24 points en juillet, contre −18 en avril). La sécurité de l’emploi a également été jugée moins bonne par les consommateurs (−72 points en juillet, contre −64 en avril). On observe en revanche peu de changements s’agissant de l’opportunité de faire actuellement des grosses dépenses (−2 points en juillet, contre +1 en avril) et de la capacité d’épargne actuelle (+40 points en juillet, contre +41 en avril). L’appréciation de la situation financière personnelle n’a également que peu varié (−12 points en juillet, contre −9 en avril).

L’évolution des prix au cours des douze derniers mois a été jugée moins marquée en juillet qu’elle ne l’avait été en avril (+22 points en juillet, contre +32 en avril). Peu de variations ont été enregistrées par contre pour l’anticipation des prix au cours des douze prochains mois (+32 points en juillet, contre +34 en avril). L’appréciation des ménages relative au renchérissement des prix durant les derniers mois écoulés et leur anticipation relative au renchérissement futur demeurent à un niveau historiquement bas en Suisse, et ce depuis le début de l’année 2009.

L’ancien indice du climat de consommation, tel que calculé avant octobre 2009, a lui aussi connu un léger recul entre avril et juillet 2012 (−13 points en juillet, contre −9 en avril).

Adaptation de l’organisation et de la structure de l’enquête
Le design de l’enquête sur le climat de consommation a été adapté pour les enquêtes menées à partir d’avril 2012. Cette adaptation a eu pour but d’améliorer la représentativité de la population suisse dans l’échantillon retenu pour l’enquête. Les quatre nouveautés suivantes devraient impliquer une plus haute représentativité de l’enquête :

  • Alors que jusqu’en janvier 2012 seules la Suisse alémanique et la Suisse romande étaient prises en considération, le Tessin fait désormais aussi partie de l’échantillon à partir d’avril.
  • Le nombre d’interviews est passé de 1100 à environ 1200.
  • L’échantillonnage retenu pour l’enquête est tiré dans le même cadre de celui qui est retenu pour les enquêtes auprès des personnes et des ménages (SRPH)*** de l’Office fédéral de la statistique (OFS).
  • Les personnes dont le numéro de téléphone fixe n’est pas connu ont la possibilité de répondre en ligne ou par le biais d’un numéro gratuit.

Par ailleurs, l’exécution des enquêtes a été confiée à un nouvel institut****, et la durée réservée à la réalisation des interviews est passée de deux à trois semaines.

Malgré les changements intervenus dans l’organisation et la structure de l’enquête, l’interprétation, d’une enquête à l’autre, de l’indice du climat de consommation n’est pas remise en question. A des fins de comparaison et de contrôle, les enquêtes d’avril et de juillet 2012 ont été menées à double, dans les deux cadres, selon l’ancienne et la nouvelle méthode. L’analyse des résultats a permis de dégager que les différences observées n’influencent pas l’interprétation des résultats obtenus. Ainsi, la poursuite de la réalisation de l’enquête selon le nouveau schéma n’entrave ni la continuité ni la comparabilité des résultats dans le temps.

*En janvier, avril, juillet et octobre, environ 1200 ménages sont interrogés sur mandat du SECO quant à leur évaluation personnelle de la situation économique, de leur situation financière, de l’évolution des prix, de la sécurité de l’emploi, etc.

**Depuis la publication des résultats de l’enquête d’octobre 2009, deux questions ont été ajoutées au questionnaire, l’une portant sur les attentes relatives à l’évolution du chômage et l’autre sur les possibilités d’épargne. Ces deux nouvelles questions permettent de calculer un nouvel indice officiel du climat de consommation, compatible avec celui de l’Union Européenne. Les trois nouvelles séries trimestrielles démarrent en avril 2007 (voir la notice technique « Elargissement de l’enquête » du 4.11.2009 à l’adresse suivante : http://www.seco.admin.ch/themen/00374/00453/index.html?lang=fr).

***Renseignements: http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/news/00/08.html

****Les enquêtes seront dorénavant effectuées, sur mandat du SECO, par l’institut d'étude de marché DemoScope (http://www.demoscope.ch/).


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-45543.html