Le Conseil fédéral approuve la prolongation du plan d’action radium jusqu’en 2022

Berne, 10.04.2019 - Personne en Suisse ne devrait être soumis à une exposition élevée et prolongée au radium issu des activités horlogères. Le Conseil fédéral a approuvé la prolongation du plan d’action 2015 – 2019 de trois années supplémentaires lors de sa séance du 10 avril 2019. Tous les bâtiments et jardins identifiés comme potentiellement contaminés au radium seront examinés et, le cas échéant, assainis jusqu’en 2022.

La prolongation du plan d’action est nécessaire pour traiter l’ensemble des bâtiments et jardins susceptibles d’être contaminés par du radium provenant des activités horlogères entre les années 1920 et 1960 et pour protéger les occupants de ces bâtiments. Une recherche historique confiée à l’Université de Berne, qui a fait l’objet d’un rapport en mars 2018, indique que plus de 900 bâtiments sont potentiellement concernés, soit plus que le chiffre estimé initialement. Mais seule une partie d’entre eux devra faire l’objet d’un assainissement.

Le Conseil fédéral mettra à disposition 4 millions supplémentaires pour prolonger le plan d’action radium jusqu’à fin 2022. Les cantons les plus concernés (Berne, Soleure et Neuchâtel), qui ont fourni une participation financière volontaire pour la période 2015 – 2019, ont accepté de poursuivre leur soutien. L'industrie horlogère soutient également la prolongation du plan d'action par une contribution financière volontaire.

L’objectif initial du plan d’action radium 2015 – 2019, qui était de procéder à 500 diagnostics du radium et près de 100 assainissements, pourra par ailleurs être atteint d’ici fin 2019 avec les ressources prévues à cet effet. C’est ce qui ressort du rapport sur l’état des lieux 2018 dont le Conseil fédéral a pris note.

Par ailleurs, la procédure de surveillance des décharges susceptibles de contenir des déchets contaminés au radium sera mise en œuvre sur le long terme dans le cadre de la gestion des sites pollués, en collaboration avec l’Office fédéral de l’environnement et les cantons concernés.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Communication, Tel. +41 58 462 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74632.html