20 professeurs nommés à l'ETH Zurich et à l'EPFL

Berne/Zurich, 13.12.2018 - Sur proposition du professeur Lino Guzzella, président de l’ETH Zurich, et du professeur Martin Vetterli, président de l’EPFL, le Conseil des EPF, réuni en séance les 12 et 13 décembre 2018, a nommé un total de 20 professeures et professeurs, attribué sept titres de professeur et adressé ses remerciements à six professeurs sortants.

Nominations à l'ETH Zurich

Le professeur Bryan Adey (*1972), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de gestion des infrastructures. Les travaux de Bryan Adey portent essentiellement sur l’automatisation de la gestion des infrastructures dans le contexte des réseaux routiers, ferroviaires et fluviaux, des réseaux de distribution d’eau et des réseaux d’infrastructures multiples en zones urbaines. Ses recherches suscitent un vif intérêt de par le monde et lui valent d’être invité régulièrement dans des universités renommées et à de grands salons industriels. A la tête de l’Institut de gestion de la construction et des infrastructures, Bryan Adey a aussi contribué de manière déterminante à la mue de cet institut pour en faire un centre de compétences misant résolument sur les technologies de l’information les plus récentes.

Le professeur Jake Alexander (*1980), actuellement professeur assistant à l’Université de Lausanne, est nommé professeur assistant d’écologie végétale. Les activités de recherche très remarquées de Jake Alexander ont été récompensées entre autres par une bourse ERC Starting Grant. Jake Alexander analyse l’impact du changement climatique sur les interactions écologiques entre différentes espèces végétales ainsi qu’entre les plantes et les organismes vivant dans le sol. Ses récentes découvertes révèlent que les taux de migration différents selon les espèces jouent un rôle déterminant pour leur survie. En nommant Jake Alexander au poste de professeur assistant, l’ETH Zurich renforce ses activités de recherche et d’enseignement sur les effets écologiques du changement climatique à l’échelle mondiale.

La professeure Kirsten Bomblies (*1973), actuellement cheffe de projet au John Innes Center et professeure honoraire à l’Université d’East Anglia, Norwich, Grande-Bretagne, est nommée professeure ordinaire de sciences moléculaires du végétal. Kirsten Bomblies s’intéresse en particulier aux interactions entre les plantes et d’autres organismes, ainsi qu’aux forces de sélection favorisant leur évolution. Actuellement, ses recherches portent sur l’évolution adaptative de la méiose dans la reproduction sexuée des plantes, qui constitue une réaction aux facteurs de stress environnementaux, tels qu’une augmentation de la température induite par le changement climatique. L’ETH Zurich peut compter en la personne de Kirsten Bomblies, qui s’est vu décerner en 2016 la très prestigieuse ERC Consolidator Grant, sur une scientifique de carrure internationale, qui ne manquera pas de contribuer au renforcement des liens entre les différents départements.

Le professeur Volkmar Falk (*1965), actuellement professeur à l’Université Humboldt de Berlin, directeur de la Clinique de chirurgie cardiaque à l’Hôpital de la Charité à Berlin et directeur médical du Centre allemand de cardiologie à Berlin, est nommé professeur ordinaire de technologies cardiovasculaires translationnelles. Ce scientifique hors pair, qui dispose d’une expertise clinique mondialement reconnue dans le diagnostic et les thérapies cardiovasculaires, est une sommité de la chirurgie cardiaque endoscopique mini-invasive et des traitements par cathéter assistés par vidéo. Sa nomination permettra de faire progresser plus rapidement le développement de technologies biomédicales hautement pertinentes et d’accélérer leur application au plan clinique. Le diagnostic et le traitement des maladies cardiovasculaires offrent d’excellentes opportunités qui permettront à l’ETH Zurich de proposer un enseignement et une recherche médicales à orientation technologique au plus haut niveau.

La professeure Rachael Garrett (*1983), actuellement professeure assistante tenure track à l’Université de Boston, Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track de politique environnementale. Les recherches de Rachael Garrett portent sur les causes et les conséquences des changements d’affectation des sols, ainsi que sur la diminution de la couverture forestière imputable à la déforestation et à l’agriculture. Dans le cadre de ses travaux, Rachael Garrett exploite différents types de données, comme les images satellite, les données démographiques ou encore celles concernant les flux commerciaux et les transactions financières. En nommant Rachael Garrett, l’ETH Zurich met résolument l’accent sur les problématiques environnementales actuelles et renforce la collaboration entre les différents départements dans les domaines de la politique environnementale et de l’économie de l’environnement.

Lavinia Heisenberg (*1983), actuellement postdoctorante à l’ETH Zurich, est nommée professeure assistante de cosmologie théorique. Lavinia Heisenberg est une chercheuse de talent dont les travaux sont axés sur l’expression mathématique de nouvelles théories vouées à la description de la gravitation et considérées comme des modifications de la théorie de la relativité générale d’Einstein. Elle examine plus particulièrement la compatibilité de ces théories avec les lois bien établies de la physique quantique et étudie entre autres le taux d’expansion de l’univers. Lavinia Heisenberg a déjà reçu de prestigieuses distinctions, ainsi qu’une bourse ERC Starting Grant. Sa nomination permettra à l’ETH Zurich d’améliorer sa visibilité internationale dans ce champ d’investigation.

Le professeur Freek Persyn (*1974), actuellement professeur invité à l’Université de Hasselt ainsi que copropriétaire et cofondateur du célèbre bureau d’architectes 51N4E, Bruxelles, Belgique, est nommé professeur ordinaire d’architecture et transformation urbaine. Freek Persyn fait partie des chefs de file d’une nouvelle génération d’architectes et d’urbanistes qui ont opté pour une pratique alternative et expérimentale de leur discipline. Ses travaux ne se concentrent pas tant sur la réalisation d’un grand projet ou d’un masterplan que sur les processus multidimensionnels à l’œuvre dans une ville. Avec sa nomination, le Département d’architecture renforce les liens interdépartementaux entre les champs de recherche de la conception architectonique et de la construction de bâtiments et vise des applications pratiques dans les régions du Sud en voie de développement.

Daniela Rupp (*1983), actuellement responsable d’un groupe de recherche à l’Institut Max Born, Berlin, Allemagne, est nommée professeure assistante tenure track de nanostructures et physique des lasers ultra-rapides. Daniela Rupp étudie la structure et l’évolution d’états plasma fortement excités dans des clusters et des nanocristaux. Il s’agit d’acquérir une compréhension fondamentale de la dynamique hors équilibre telle qu’elle est générée lors de l’interaction entre des rayons X de forte intensité et des clusters. Chercheuse innovante, Daniela Rupp a attiré l’attention de ses pairs grâce à des travaux utilisant des approches et méthodes inédites. Sa nomination permet à l’ETH Zurich de développer la recherche consacrée à la physique des phénomènes ultra-rapides et d’intensifier les échanges avec le nouveau Laser à rayons X SwissFEL au PSI.

Le professeur Bernhard Schölkopf (*1968), actuellement directeur du Max Planck Institut für Intelligente Systeme à Tübingen et Stuttgart, Allemagne, est nommé professeur affilié d’inférence empirique. Récompensé par de nombreuses distinctions, Bernhard Schölkopf est l’un des plus grands spécialistes mondiaux de l’apprentissage automatique et de l’intelligence artificielle. Ses travaux sur les processus d’apprentissage à base de noyaux (et notamment les support vector machines) lui ont valu une large reconnaissance internationale. Grâce à lui, ces connaissances peuvent désormais être utilisées dans de vastes domaines d’application de l’informatique. En tant que professeur affilié au sein du Max Planck ETH Center für Learning Systems, Bernhard Schölkopf contribuera au développement de nouvelles approches et synergies pour l’enseignement et la recherche. Sa nomination permet à l’ETH Zurich de cibler et d’intensifier sa collaboration avec l’Institut Max Planck.

Le professeur Andreas Taras (*1980), actuellement professeur à l’Université de la Bundeswehr à Munich, Allemagne, est nommé professeur ordinaire de construction métallique et composite. Andreas Taras est un scientifique de réputation mondiale bénéficiant d’une expérience pratique en tant que planificateur indépendant et consultant en ingénierie des structures. Ses travaux sont entre autres consacrés à l’étude de la stabilité et de la déformabilité plastique de composants, plaques et coques minces, ainsi qu’à la fiabilité, à l’évaluation des risques et aux processus complexes de conception et de dimensionnement numériques. En nommant Andreas Taras, l’ETH Zurich poursuit sa longue tradition dans le secteur de la construction métallique et composite, développe son offre d’enseignement et ses activités de recherche dans cette discipline et consolide ses liens avec la pratique.

Michalis Vassiliou (*1981), actuellement maître-assistant et chargé de cours à l’ETH Zurich, est nommé professeur assistant de conception sismique et d’analyse de structures porteuses. Les travaux de Michalis Vassiliou se concentrent sur le génie parasismique, et plus particulièrement sur les systèmes de protection parasismique, l’isolation sismique et les systèmes auto-centrants. La bourse ERC Starting Grant qu’il a récemment obtenue lui permettra d’étudier le comportement sismique de structures de maçonnerie à l’aide de maquettes. Il dirige parallèlement un projet dédié à l’analyse de structures porteuses oscillantes. Grâce à la nomination de Michalis Vassiliou, l’ETH Zurich sera en mesure de renforcer la collaboration entre des champs de recherche tels que la construction de ponts, la maçonnerie, la science des matériaux et la quantification d’incertitudes.

La professeure Vanessa Wood (*1983), actuellement professeure associée à l’ETH Zurich, est nommée professeure ordinaire de matériaux et composants. Chercheuse très réputée dans le monde entier, Vanessa Wood s’est vu décerner de nombreux prix et distinctions à l’échelle internationale et a obtenu plusieurs bourses, dont une ERC Starting Grant. Son domaine de recherche s’intègre parfaitement dans la stratégie de l’ETH Zurich. Elle travaille, d’une part, à l’amélioration des technologies de stockage d’énergie disponibles sur le marché, comme les batteries lithium-ion. D’autre part, elle utilise des approches expérimentales et computationnelles pour comprendre l’influence de la structure de l’échelle atomique à l’échelle macroscopique sur les propriétés des matériaux et sur la fonctionnalité des équipements terminaux. Sa promotion renforce l’engagement de l’ETH Zurich dans les secteurs stratégiquement importants de l’électronique et de la photonique.

Nominations à l'EPFL

Jérôme Baudry (*1986), actuellement postdoctorant à l’Université de Genève, est nommé professeur assistant tenure track d’histoire des sciences et des techniques. Jérôme Baudry est un spécialiste de l’histoire de la propriété intellectuelle, et plus particulièrement des brevets d’invention. Il axe ses recherches sur l’historiographie et la sociologie des techniques et étudie en outre les aspects sociologiques et technologiques du crowdfunding ainsi que de l’informatique distribuée. Jérôme Baudry poursuivra ses travaux à l’EPFL pour étudier notamment la manière dont la distinction entre invention et découverte est apparue dans le courant du 20e siècle. Cet axe de recherche est très intéressant dans la mesure où il concerne l’une des trois missions de l’école qu’est l’innovation.

La professeure Camille Brès (*1980), actuellement professeure assistante tenure track à l’EPFL, est nommée professeure associée de génie électrique et électronique. Camille Brès dirige le Laboratoire de systèmes photoniques qu’elle a créé à son arrivée à l’EPFL et dont elle a fait une référence internationale. Ses travaux couronnés de succès lui ont déjà valu une bourse ERC Starting Grant en 2012 et une ERC Consolidator Grant en 2018. Les résultats de ses recherches dans des domaines tels que l’optique guidée et les sources lumineuses contribuent notamment à l’amélioration de processus non linéaires au sein des fibres optiques et trouvent leur application pratique dans les télécommunications, le traitement des signaux et la télédétection, par exemple. La promotion de Camille Brès permettra à l’EPFL de renforcer considérablement ses activités dans les domaines de l’optique, de la photonique et du génie électrique.

Le professeur Clément Hongler (*1985), actuellement professeur assistant tenure track à l’EPFL, est nommé professeur associé de mathématiques. Clément Hongler est un jeune chercheur particulièrement brillant, ce dont témoignent la bourse ERC Starting Grant et le prix Latsis de l’EPFL qui lui ont été décernés successivement en 2016 et en 2017. Les recherches menées par Clément Hongler se situent à l’interface entre l’analyse complexe, la théorie des probabilités, les mathématiques discrètes et la mécanique statistique. Il s’intéresse plus particulièrement à l’étude rigoureuse du modèle d’Ising, l’un des principaux modèles de la physique statistique. Clément Hongler s’est très rapidement fait un nom dans l’un des champs d’investigation les plus en vue de la physique mathématique et où l’EPFL pourra consolider son assise internationale.

La professeure Sofia Olhede (*1977), actuellement professeure au University College de Londres, Grande-Bretagne, est nommée professeure ordinaire de statistique. Sofia Olhede est une experte de renommée mondiale dans la modélisation stochastique et l’inférence statistique des séries temporelles ainsi que dans l’analyse des données spatiales et des réseaux de données. Ses contributions, qui lui ont valu une bourse ERC Consolidator Grant, sont fondamentales pour le développement des sciences statistiques et ont un impact considérable sur bon nombre de domaines d’application tels que l’océanographie, l’écologie, les neurosciences et la finance. A l’EPFL, Sofia Olhede participera à des projets stratégiques, qui ne manqueront pas de renforcer la renommée internationale de l’Ecole.

La professeure Jamie Paik (*1979), actuellement professeure assistante tenure track à l’EPFL, est nommée professeure associée de génie mécanique. Jamie Paik a acquis une stature internationale en développant de nouvelles approches en robotique molle et en robotique reconfigurable. Ces systèmes souples et adaptables sont particulièrement précieux dans certains contextes où l’humain est le parte-naire du robot, par exemple lorsque ce dernier fait office d’aide à domicile pour une personne handicapée. Au cours des prochaines années, Jamie Paik consacrera ses travaux au développement d’interfaces intuitives et fonctionnelles de robots ayant des spécifications contraignantes. L’approche hautement innovante de Jamie Paik contribuera à accroître la réputation internationale de l’EPFL dans le domaine de la robotique.

Le professeur Victor Panaretos (*1982), actuellement professeur associé à l’EPFL, est nommé professeur ordinaire de statistique. Victor Panaretos est l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’analyse fonctionnelle de données, une discipline-clé de la statistique qui porte sur l’analyse des objets en tant que fonctions de dimension infinie. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont une bourse ERC Starting Grant. Ce champ d’investigation nécessite le recours à des méthodes très avancées d’analyse mathématique pure et de géométrie, ainsi qu’à un spectre large de la théorie des probabilités. Victor Panaretos a indéniablement contribué à l’analyse spectrale des séries de fonctions et à l’analyse statistique des classes de données non standard. Les résultats de ses recherches sont notamment appliqués à la modélisation mathématique d’épidémies.

Le professeur Pablo Rivera-Fuentes (*1984), actuellement professeur assistant à l’ETH Zurich, est nommé professeur assistant tenure track de chimie biologique. Pablo Rivera-Fuentes dispose de vastes connaissances en imagerie moléculaire, en synthèse organique et en biochimie. Il se concentre actuelle-ment sur la visualisation de processus biologiques au sein des compartiments cellulaires afin de mieux comprendre les interactions moléculaires intracellulaires. Ses recherches ont suscité un vif intérêt mondial au cours des dernières années, notamment grâce à la première sonde moléculaire de petite taille capable de cartographier l'activité estérase dans des cellules vivantes avec une résolution nanométrique. La nomination de Pablo Rivera-Fuentes permettra à l’EPFL de se profiler davantage dans ce domaine d’avenir qu’est la chimie biologique.

La professeure Lesya Shchutska (*1985), actuellement professeure assistante à l’ETH Zurich, est nommée professeure assistante tenure track de physique des hautes énergies. Lesya Shchutska, qui est une jeune chercheuse innovante au bénéfice d’une excellente réputation mondiale, a reçu une bourse ERC Starting Grant en 2017. Elle s’intéresse plus particulièrement aux phénomènes de la physique des particules au-delà du «modèle standard» et a collaboré pour ce faire à plusieurs expériences réalisées au moyen du détecteur CMS sur le Grand collisionneur de hadrons du CERN à Genève. Faisant figure de référence mondiale en ce qui concerne la recherche de ce que l’on appelle les particules super-symétriques, Lesya Shchutska participera entre autres au développement et à la construction de nouveaux détecteurs de particules.

Attribution d’un titre de professeur

Ana Cannas da Silva (*1968), actuellement maître-assistante à l’ETH Zurich, est nommée professeure titulaire de l’ETH Zurich. Ana Cannas da Silva effectue des recherches en géométrie symplectique ainsi que dans les domaines connexes de la topologie et de l’analyse géométrique. En 2016, les étudiants lui ont décerné la «Chouette d’or» pour ses excellentes prestations en tant qu’enseignante.

Monika Maurhofer (*1963), actuellement maître-assistante à l’ETH Zurich, est nommée professeure titulaire de l’ETH Zurich. Les travaux de Monika Maurhofer ont largement contribué à faire progresser la phytopathologie, et notamment de la lutte biologique contre les ravageurs. Monika Maurhofer a reçu la «Chouette d’or» à deux reprises pour l’excellence de son enseignement.

Tomaso Zambelli (*1969), actuellement privat-docent à l’ETH Zurich, est nommé professeur titulaire de l’ETH Zurich. Tomaso Zambelli est spécialiste de la microscopie à sonde locale, que ce soit en milieu liquide ou sous vide. Ces dernières années, il a joué un rôle déterminant dans le développement de la technologie FluidFM, utilisée par exemple pour l’impression 3D.

Simone Deparis (*1973), actuellement maître d’enseignement et de recherche à l’EPFL, est nommé professeur titulaire de l’EPFL. Simone Deparis est un scientifique internationalement reconnu de l’analyse numérique et des mathématiques computationnelles. Figure-clé de l’enseignement des mathématiques à l’EPFL, il a reçu en 2018 le prix Credit Suisse, qui récompense le meilleur enseignant de l’Ecole.

Pascale Jablonka (*1965), actuellement collaboratrice scientifique à l’EPFL et directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique à Paris, France, est nommée professeure titulaire de l’EPFL. Scientifique de réputation mondiale, Pascale Jablonka effectue des recherches en astrophysique et cosmologie. Ses travaux se concentrent sur la formation et l’évolution des étoiles au sein des galaxies et des amas de galaxies.

Christopher Mudry (*1962), actuellement responsable d’un groupe de recherche au PSI, est nommé professeur titulaire de l’EPFL. Christopher Mudry est un physicien théorique très renommé. Il compte parmi les principaux spécialistes mondiaux de la théorie quantique des champs appliquée à la matière condensée ainsi que du secteur en pleine expansion des propriétés topologiques de la matière.

Philippe Spaetig (*1968), actuellement maître d’enseignement et de recherche au PSI et à l’EPFL, est nommé professeur titulaire de l’EPFL. Philippe Spaetig est un spécialiste reconnu des réacteurs nucléaires. Il concentre ses recherches sur la relation entre les microstructures et les propriétés mécaniques des matériaux à haute température.

Départ de l’ETH Zurich

Le professeur Hyung Gyu Park (*1973), actuellement professeur associé de nanosciences appliquées à l’énergie et à la durabilité, quittera l’ETH Zurich le 31 décembre 2018. Parmi les travaux de Hyung Gyu Park figurent des études interdisciplinaires théoriques et expérimentales en matière de transport de masse ultra-efficace dans des nanotubes de carbone. Il a été nommé professeur assistant tenure track à l’ETH Zurich en 2009.

Départs de l’EPFL

Le professeur Georges Abou Jaoudé (*1958), professeur associé d’architecture et informatique, est parti en retraite anticipée début août 2018. Georges Abou Jaoudé a été nommé en 1992 à l’EPFL, où il a mis sur pied et dirigé le laboratoire d’informatique et de visualisation.

Le professeur Hannes Bleuler (*1954), actuellement professeur ordinaire de micro-robotique, prendra sa retraite fin février 2019. Entré à l’EPFL en 1995, Hannes Bleuler a été nommé professeur ordinaire en 1997. Ses premiers travaux au sein de l’Ecole portaient sur l’utilisation de robots en chirurgie, et notamment sur le développement de simulateurs de formation. Par la suite, les exosquelettes pour paraplégiques sont devenus l’un des principaux axes de recherche de son laboratoire. Il s’est également intéressé à la robotique de précision et à son utilisation en astrophysique, par exemple dans le cadre d’expériences astronomiques. Plusieurs spin-off ont été créées par des doctorants du laboratoire de Hannes Bleuler. Hannes Bleuler a également été membre de différents comités et responsable des relations académiques et industrielles de l’EPFL au Japon.

Le professeur Yusuf Leblebici (*1962), actuellement professeur ordinaire de systèmes électroniques, quittera l’EPFL fin février 2019 afin de pouvoir prendre ses nouvelles fonctions de président de l’Université Sabanci à Istanbul, Turquie, dès le 1er mars 2019. Il continuera à encadrer ses doctorants et poursuivra ses projets en cours à l’EPFL jusqu’à fin février 2021. Nommé début 2002 à l’EPFL, Yusuf Leblebici dirige le Laboratoire de systèmes microélectroniques, qui est devenu sous sa houlette un centre de recherche prestigieux reconnu dans le monde entier. Ses domaines d’expertise sont les circuits intégrés à haute vitesse et faible consommation d’énergie, les puces informatiques 3D et les systèmes de caméras omnidirectionnelles. Yusuf Leblebici est en outre parvenu à mettre en place une collaboration étroite avec des entreprises renommées comme IBM et Samsung.

Le professeur Janos Pach (*1954), actuellement professeur ordinaire de mathématiques, prendra sa retraite fin juillet 2019. Janos Pach a rejoint l’EPFL mi-2008 après une brillante carrière internationale. Ses travaux sur la combinatoire et la géométrie discrète sont mondialement reconnus. Dans le cadre de ses fonctions au sein de l’EPFL, il a résolu avec Gabor Tardos des problèmes de taille relatifs à la borne inférieure de la dimension VC d’hypergraphes provenant de constructions géométriques. Janos Pach a obtenu de nombreux prix et distinctions durant sa carrière. Il a contribué de manière substantielle à accroître la visibilité de l’EPFL dans différentes disciplines des mathématiques et a permis à de nombreux doctorants et postdoctorants de poursuivre une carrière prestigieuse.

Le professeur Nisheeth Vishnoi (*1976), actuellement professeur associé d’informatique et systèmes de communication, quittera l’EPFL fin 2018 pour rejoindre l’Université de Yale, New Haven, Etats-Unis. Nisheeth Vishnoi a été nommé à l’EPFL mi-2014. Il étudie, d’une part, des aspects fondamentaux tels que la complexité algorithmique et, d’autre part, la manière d’améliorer la modélisation de processus existant dans la nature et la société à l’aide de méthodes issues de l’informatique théorique. Les résultats de ses recherches trouvent leur application en économie et en biologie, par exemple.

Le Conseil des EPF tient à remercier les professeurs sortants de leurs prestations dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, ainsi que de leur engagement au sein de leur institution.


Adresse pour l'envoi de questions

Gian-Andri Casutt
Responsable de la communication du Conseil des EPF
Häldeliweg 15, CH-8092 Zurich
gian.casutt@ethrat.ch
+41 44 632 20 03



Auteur

Conseil des écoles polytechniques fédérales
https://www.ethrat.ch/fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-73375.html