Plan d’action radium : près de 1000 bâtiments concernés

Berne, 24.04.2018 - L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a mandaté l’Université de Berne pour la recherche historique des bâtiments potentiellement contaminés au radium par l’industrie horlogère. Selon le rapport, du radium a été utilisé en Suisse dans près de 700 bâtiments, principalement situés dans les cantons de Neuchâtel, Berne et Soleure. De plus, environ 300 autres bâtiments dans lesquels l’utilisation de radium est incertaine ont été identifiés.

La recherche historique mandatée par l'OFSP à l'Université de Berne dans le cadre du « Plan d’action radium 2015 à 2019 » a identifié près de 1000 bâtiments, situés pour un tiers dans le canton de Neuchâtel, un tiers dans le canton de Berne, le solde étant essentiellement réparti dans le canton de Soleure et l’Arc jurassien.

La recherche historique avait aussi comme objectif la description du tissu économique et social lié à l’industrie horlogère et à l’application de peinture luminescente au radium entre 1910 et 1960. Durant cette période, le radium était utilisé aussi bien dans des objets d’usages courants, que dans des instruments militaires dans l'aviation civile et militaire ou encore en médecine. En 1963, avec l’entrée en vigueur de la première ordonnance sur la radioprotection, des exigences strictes de protection des travailleurs ont été fixées. Depuis, l’OFSP, la Suva et l’Armée suisse ont mené des actions ciblées de ramassage et d'élimination des produits contenant du radium.

L’OFSP a validé les adresses de ces bâtiments avec l’aide des communes concernées. Au final, il s’avère qu’environ 700 bâtiments devront être contrôlés systématiquement. Pour les autres bâtiments dans lesquels l’usage du radium est incertain, des investigations sont en cours afin d’évaluer si un contrôle systématique est requis.

Parmi les 700 bâtiments à contrôler, plus de 400 ont déjà été mesurés dans le cadre du plan d’action. Un assainissement est requis dans 80 bâtiments. Les travaux sont terminés ou en cours dans plus de 50 bâtiments.

Suite à la publication en 2014 d’une liste de bâtiments dans lesquels de la peinture luminescente au radium avaient été utilisée par l’industrie horlogère, le Conseil fédéral a mis en place un plan d’action visant à protéger les occupants des bâtiments concernés. Un rapport d’évaluation sera soumis au Conseil fédéral d’ici fin 2018.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Communication +41 58 462 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70517.html