Campagne de contrôle 2016 : indication correcte des prix dans les centres de fitness

Berne, 19.12.2016 - Sous la coordination du Secrétariat d’État à l’économie (SECO), les organes cantonaux compétents ont conduit en 2016 des contrôles de l’indication des prix des services proposés par des centres de fitness. Ils ont en outre contrôlé l’indication des prix des articles proposés à la vente. Dans l’ensemble, les centres de fitness respectent l’ordonnance sur l’indication des prix.

Il est réjouissant de constater qu’à l’échelle nationale, l’indication des prix des services et des marchandises était correcte dans la majorité des cas. Au total, 763 contrôles de l’indication des prix des services et 558 contrôles de l’indication des prix des marchandises ont été effectués. Les services contrôlés englobent tous les types de prestations dont le but principal est l’amélioration de la condition physique (entraînement musculaire et cardio, cours collectifs, p. ex.). De plus, l’indication des prix des marchandises a été vérifiée dans les fitness qui proposaient des articles à la vente (produits alimentaires, boissons, vêtements, accessoires, p. ex.). Par contre, les services qui ne visaient pas principalement l’amélioration de la condition physique n’ont pas été contrôlés (clubs de sports de combat, écoles de danse, centres de massage, p. ex.).

Cette action coordonnée a été menée par 21 cantons (AG, BE, BL, BS, FR, GE, GL, GR, LU, NE, NW, OW, SG, SH, SZ, SO, TI, UR, VD, VS, ZH). Il appartenait aux cantons de fixer le nombre de fitness inspectés. Celui-ci devait toutefois permettre d’évaluer globalement la mise en œuvre de l’ordonnance sur l’indication des prix (OIP) dans chaque canton. Les contrôles menés par les organes cantonaux d’exécution se sont déroulés entre le 1er mai et la mi-octobre 2016.

L’indication des prix des services était correcte chez 79 % des centres de fitness contrôlés (c.-à-d. que tous les services étaient correctement décrits et que leurs prix étaient indiqués de manière bien lisible), et incorrecte chez 21 % : 11 % des fitness contrôlés indiquaient les prix de manière incomplète ou fautive (c.-à-d. que le prix de certains services n’était pas indiqué ou que le prix indiqué était incorrect) ; chez 10 % des fitness contrôlés, l’indication des prix était inexistante (c.-à-d. que les prix des services n’étaient pas indiqués).

Parmi les centres de fitness qui proposaient en outre des articles à la vente, l’indication des prix des articles était correcte dans 85 % des cas (c.-à-d. que tous les produits étaient assortis d’un prix bien lisible) ; dans 15 % des cas, l’indication des prix était incorrecte : 13 % des centres de fitness indiquaient les prix des produits de manière incomplète ou fautive (c.-à-d. que les articles n’étaient pas tous assortis d’un prix ou que le prix indiqué était incorrect) ; chez 2 % des fitness contrôlés, l’indication des prix était inexistante (c.-à-d. que les prix des marchandises n’étaient pas indiqués).

Une dénonciation à l’autorité cantonale de poursuite pénale compétente n’a été nécessaire que dans 8 cas, soit 1 % de l’ensemble des centres contrôlés. Les dénonciations pénales ont été motivées par une absence totale d’indication des prix ou le refus de corriger le manquement constaté dans les délais impartis.

Le SECO, qui exerce la haute surveillance de l’exécution cantonale de l’OIP, prévoit de mener une nouvelle campagne de contrôle en 2017 avec le concours des cantons, en se concentrant sur les prix comparatifs des appareils électroménagers. Les campagnes menées au niveau national ont pour but de veiller à ce que l’indication des prix, qui contribue à promouvoir une concurrence loyale et à protéger les consommateurs, reçoive l’attention qu’elle mérite.

Les résultats cantonaux détaillés de la campagne 2016 peuvent être obtenus auprès des organes cantonaux d’exécution :
www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Werbe_Geschaeftsmethoden/Preisbekanntgabe/Vollzugs_auskunftstellen.html.
Pour les demandes concernant le canton de Berne, merci de vous adresser à :
medienkontakt@vol.be.ch.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-65001.html