La Suisse à la 105e session de la Conférence internationale du Travail à Genève

Berne, 11.05.2016 - La Suisse participera à la 105e session de la Conférence internationale du Travail (CIT), qui se réunit du 31 mai au 11 juin 2016 à Genève. Le Conseil fédéral a désigné aujourd’hui les membres de la délégation tripartite (employeurs, travailleurs, gouvernement) qui représenteront la Suisse à la CIT.

Invité d’honneur à cette occasion, le président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann, participera à la cérémonie d’ouverture, le 30 mai 2016. Par ailleurs, il signera, avec Guy Ryder, Directeur général de l’OIT, un Protocole d’Accord (Memorandum of Understanding) dans le domaine de la coopération au développement. Ce protocole consolidera la coopération existante entre la Suisse et l’OIT. La Suisse soutient actuellement des projets de l’OIT visant notamment à promouvoir la productivité économique et à garantir aux migrants des conditions de travail décentes dans les pays en développement et dans les pays émergents.

L’un des temps forts de la conférence sera la discussion sur la question du travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales. Ces dernières englobent toutes les organisations impliquées dans la fabrication de produits et l’élaboration de services, du fournisseur au client final. Elles peuvent contribuer au développement durable, à une croissance économique inclusive, à l’emploi et au travail décent pour tous. La Suisse mettra en évidence l’incidence positive de ses projets de coopération sur la croissance économique, l’emploi et les conditions de travail dans les pays partenaires. Pour la Suisse, l’OIT doit renforcer son expertise sur le nombre et sur la qualité des emplois créés dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

La Suisse considère que l’OIT doit disposer d’une base actualisée pour inscrire le travail décent au service de la paix, de la sécurité et de la résilience aux catastrophes, et pour répondre aux nouvelles formes de crises. Pour la Suisse, l’OIT doit promouvoir l’emploi, renforcer les institutions publiques et encourager la protection sociale, le dialogue social et le respect des droits fondamentaux au travail.

Enfin, la Suisse soutiendra des propositions d’amendements à la convention du travail maritime portant sur les dispositions relatives aux accidents du travail et aux lésions et maladies professionnelles ainsi que sur le certificat de travail maritime et la déclaration de conformité du travail maritime.

La délégation gouvernementale est dirigée par M. Boris Zürcher, Chef de la Direction du travail, Secrétariat d'État à l'économie (SECO), qui se voit attribué le titre de Secrétaire d’Etat pour la durée de la Conférence. La délégation des employeurs est dirigée par Blaise Matthey, Directeur général, Fédération des entreprises romandes, Genève, et celle des travailleurs par Luca Cirigliano, secrétaire central, Union syndicale suisse (USS), Berne.


Adresse pour l'envoi de questions

Jean-Jacques Elmiger, SECO, Direction du travail,
Affaires internationales du travail, tél. 058 462 28 87

Valérie Berset Bircher, SECO, Direction du travail,
Affaires internationales du travail, tél. 058 462 29 54


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-61669.html