Recherche sur les bases de l’économie énergétique

Berne, 03.12.1999 - Colloque sur les fondements de décision scientifiques en politique de l’énergie L’énergie – production et consommation – est la principale cause de pollution de l’environnement. Une politique axée sur les principes du développement durable permettrait d’y remédier. Cela implique des décisions étayées scientifiquement. Le programme de recherche "Fondements de l’économie énergétique" (FEE) en fournit des éléments. Il a été présenté à Berne vendredi.

Placé sous le titre "Energie – Wirtschaft – Nachhaltigkeit", un colloque a réuni 160 représentants de l’économie suisse, de l’administration, des grandes associations et des milieux politiques. Sous la direction de l’Office fédéral de l’énergie, 26 orateurs ont présenté les résultats récents des travaux. Il a été question de l’approvisionnement énergétique futur, de l’effet des mesures prises dans le domaine de l’énergie, de la politique suisse et de la réglementation des marchés.

FEE à l’égal des domaines de recherche techniques

Le programme fédéral FEE porte sur les aspects économiques, sociaux et écologiques de l’énergie. Il comprend six champs d’action: Données, Perspectives, Modèles, Coûts et rentabilité, Mesures, Marchés de l’énergie. Il s’appuie sur la philosophie des "accents futurs", qui a défini en 1995 la nécessité et l’orientation de la recherche en économie énergétique. Les points d’accrochage en sont les imperfections et déficits des marchés de l’énergie.

Le Plan directeur de la recherche énergétique de la Confédération 2000 – 2003, rédigé en 1999 par la Commission fédérale pour la recherche énergétique (CORE), attribue un rôle décisif à la recherche socio-économique dans le domaine de l’énergie telle que la préconisent les "accents futurs". Ainsi la CORE place les fondements de l’économie énergétique parmi les quatre domaines prioritaires de la recherche, au même rang que l’utilisation rationnelle de l’énergie, les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire. Elle souligne que cette recherche doit servir avant tout la politique de l’énergie, en élaborant des bases de décision concrètes.

Résultats

Les résultats du programme Fondements de l’économie énergétique ont étayé de plusieurs manières le débat sur la politique de l’énergie. L’exemple le plus frappant en a été fourni lors du dialogue de politique énergétique, institué en 1997 sous la direction du DETEC, qui a réuni des représentants des milieux politiques et économiques, notamment. Il est apparu que les perspectives énergétiques constituaient une base valable pour une discussion approfondie. Les conclusions des analyses sur les effets ont suscité beaucoup d’intérêt. Quelles qu’aient été les divergences de vues sur l’évolution et sur les trains de mesures envisageables, les bases scientifiques ont toujours été largement acceptées. Comme on avait élucidé les questions de méthode et associé les principaux intéressés à l’élaboration des perspectives, le débat sur les questions matérielles a été facilité.

Ce même programme FEE a servi à la rédaction des messages relatifs aux initiatives solaire et énergie/environnement, ainsi que pour les contre-propositions des Chambres fédérales. Là encore, les résultats de la recherche sont de grande valeur parce que transparents et compréhensibles. Grâce à eux, le Parlement a été en mesure de préciser ses pensées assez rapidement et de formuler des propositions pour un article constitutionnel. Ils ont aussi été utilisés dans l’élaboration de la loi sur le marché de l’électricité (LME).

Parallèlement, les recherches "Réglementations spéciales pour les branches grosses consommatrices d’énergie" et "Stratégies d’encouragement en cas de taxe sur l’énergie" fournissent des éléments de mise en œuvre d’une éventuelle taxe d’encouragement et d’une réforme fiscale écologique.

Assurance de la qualité

Le programme tient sa crédibilité de ses qualités d’ouverture, d’honnêteté intellectuelle et de rigueur scientifique, et du fait que les données non prouvées sont traitées correctement. L’assurance de la qualité repose sur le groupe d’accompagnement, composé de cinq professeurs d’université. Tous les résultats sont présentés avec la préoccupation d’être transparents et bien compréhensibles. Le programme FEE a l’ambition de fournir des prestations et des connaissances au service du grand public.

On trouvera des résumés des exposés et d’autres textes émanant de 32 auteurs dans le volume "Energie -–Wirtschaft – Nachhaltigkeit", édité à l’occasion du colloque. Cet ouvrage de 270 pages (Rüegger éd., Coire/Zurich) est vendu 39 francs en librairie.


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-4200.html