Bois d’énergie: Bilan positif du programme de subventions Lothar

Berne, 09.11.2004 - Le rapport final établi par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) sur le programme de subventions Lothar fait apparaître un bilan positif. Entre août 2000 et décembre 2003, ce programme doté de 45 millions de francs a permis de soutenir 3’700 projets, déterminant des investissements pour 196 millions de francs. Les équipements subventionnés consomment chaque année 87'000 m3 de bois, ce qui représente l’économie de 60'000 tonnes de CO2.

Le 26 décembre 1999, l’ouragan Lothar a abattu 13 millions de m3 de bois, soit plus du
double du volume exploité en Suisse en une année. Par la suite, le Parlement a libéré
un crédit supplémentaire de 45 millions de francs au titre du programme Energie 2000
(programme prédécesseur de SuisseEnergie) pour un programme national de subventions. L’intention était de soutenir l’utilisation rapide et judicieuse du bois abattu et d’encourager l’exploitation du bois d’énergie dans le sens du développement durable.
La demande fut si forte qu’après quelques mois seulement, il fallut refuser toute nouvelle requête. Quelque 1’700 projets en liste d’attente ont finalement été rejetés.

Soutien accordé à plus de 3'700 projets Entre les mois d’août 2000 et de décembre 2003, le programme a bénéficié à 3’719 projets, répartis en cinq catégories: installations de plus de 100 kW (111 projets), raccordements au réseau de chauffage à distance (194), dépôts de bois d’énergie (11), chauffages au bois de moins de 100 kW (3'299) et études de faisabilité (104). Les contributions financières directes à ces projets totalisent 40,3 millions de francs. S’y ajoutent 4,0 millions pour des mesures indirectes, notamment l’introduction de l’expertise-type des chauffages au bois de moins de 100 kW et le concept „Assurance de la qualité des chauffages au bois“, adopté comme un critère obligatoire par quelques programmes cantonaux d’encouragement.

Retombées positives du programme

Il faudra attendre encore quelques années pour observer dans toute son ampleur l’effet
exercé par le programme Lothar sur la statistique suisse du bois d’énergie, sur la stratégie d’aide des cantons et sur le développement du chauffage au bois dans le pays. Cependant l’optimisme est de mise, car l’analyse des effets de SuisseEnergie en 2002 a
accordé aux mesures volontaires et aux actions promotionnelles pour l‘emploi du bois
d’énergie une note élevée quant à leurs retombées énergétiques et au rapport
coût/utilité.

On peut d’ores et déjà indiquer quelques résultats concrets: les contributions financières ont déclenché des investissements pour un montant total de 196 millions de francs,
soit en moyenne 4,40 francs pour un franc de subvention. Les équipements soutenus
consomment 87'000 m3 de bois par année; la production de cette énergie à partir
d’agents fossiles engendrerait 60'000 tonnes de CO2 de plus.



Auteur

Office fédéral de l'énergie
http://www.bfe.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-1005.html