Dysfonctionnements au sein de la gymnastique rythmique: le DDPS donne un mandat pour enquêter

Berne, 21.12.2020 - Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a donné, au cabinet d’avocats zurichois, Rudin Cantieni Rechtsanwälte AG, le mandat d’enquêter sur les agissements en matière de mauvais traitements et d’intimidations dans le domaine de la gymnastique artistique et rythmique. Le cabinet aura également pour tâche de faire, d’ici à l’été 2021, des recommandations pour protéger les jeunes sportives et sportifs de haut niveau. Les travaux pour la création d’une centrale d’aide et de signalement indépendante au niveau national se poursuivent parallèlement. Elle devrait être opérationnel pour le 1er janvier 2022.

Lors d’une rencontre virtuelle le 10 novembre 2020, la Conseillère fédérale, Viola Amherd, a clairement fait savoir aux représentants de la Fédération Suisse de Gymnastique et de Swiss Olympic que les incidents survenus au centre national d’entraînement FSG de Macolin étaient totalement inacceptables. Lors de cette séance, la ministre des sports et les représentants des associations sportives se sont entendu sur la nécessité d’un changement, à tous les échelons, dans le sport de haut niveau et sur l’importance de prendre des mesures afin de protéger les jeunes dans toutes les disciplines sportives.

Enquête et recommandations

Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a donc donné, au cabinet zurichois, Rudin Cantieni Rechtsanwälte AG, le mandat d’enquêter sur les agissements en matière de mauvais traitements et d’intimidations dans le domaine la gymnastique artistique et rythmique.

Le cabinet d’avocats aura aussi pour tâche d’établir, avec l’aide d’experts indépendants, si les mécanismes en place dans l’intention de protéger les jeunes sportives et sportifs sont suffisants. Il examinera également la nécessité d’agir dans d'autres sports comparables à la gymnastique rythmique et artistique. Les règles et instruments en vigueur pour détecter et prévenir ce type d’incident ainsi que le rôle des différentes entités responsables seront analysés.

Le cabinet remettra, d’ici à l’été 2021, son rapport dans lequel il fera des recommandations sur les mesures que les différents acteurs du sport devraient prendre pour garantir que des incidents similaires ne puissent se reproduire. Les résultats seront ensuite évalués par le DDPS qui en tirera les conclusions nécessaires.

Centrale d’annonces indépendante

La volonté de la cheffe du DDPS, comme des milieux du sport, pour créer une centrale d’aide et de signalement indépendante au niveau national fera partie intégrante des réflexions en cours. L’OFSPO élabore, actuellement, en collaboration avec Swiss Olympic, les bases nécessaires à la création d’une telle centrale. Elle serait ouverte à toutes les disciplines sportives et à tous les échelons comme les athlètes, le personnel d’encadrement ou les parents et devrait être opérationnel pour le 1er janvier 2022.


Adresse pour l'envoi de questions

Lorenz Frischknecht
Suppl. chef Communication / Porte-parole DDPS
+41 58 484 26 17


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

OFSPO - Office fédéral du sport
http://www.baspo.admin.ch/

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-81770.html