Opération «PANGEA» – la Suisse participe pour la 10e fois à la semaine d’action internationale de lutte contre le commerce illégal des produits thérapeutiques

Berne, 25.09.2017 - Le nombre de médicaments commandés sur Internet et importés illégalement en Suisse reste constant. Au total, quelque 40 000 envois sont importés tous les ans dans notre pays, dont environ la moitié illégalement. Cette année encore, la Suisse a pris part à la semaine d’action internationale coordonnée par Interpol, dont l’édition 2017 – la 10e – a été baptisée «PANGEA X». Un total de 123 pays ont participé à cette action, qui avait pour but de lutter contre le commerce illégal de produits thérapeutiques sur Internet.

Cette année, tous les colis postaux suspects ont été contrôlés pendant la semaine de l’opération. Partout dans le monde, les autorités ont examiné, du 12 au 19 septembre, plus de 700 000 colis suspects dans des aéroports et des centres postaux. Elles ont saisi 470 000 colis et ont fait fermer plus de 3500 sites web illégaux. Elles ont également procédé à des perquisitions et à des arrestations.

En Suisse, les autorités ont contrôlé près de 500 colis contenant des médicaments. Les douanes suisses, de concert avec Swissmedic et Antidoping Suisse, ont saisi 56 envois contenant des médicaments particulièrement dangereux pour la santé. Les destinataires des envois libérés ont reçu une lettre d’information visant à les avertir que les comprimés et capsules de provenance incertaine peuvent contenir des principes actifs dans des quantités trop faibles ou trop élevées, voire ne contenir absolument aucun principe actif ou, dans le pire des cas, contenir des substances toxiques présentant un danger important pour la santé.

Environ la moitié des colis contrôlés provenait d’un pays de l’Union européenne, mais ils recelaient souvent des médicaments qui avaient été fabriqués en Inde. La présence d’organisations criminelles œuvrant comme des intermédiaires en Europe permet de dissimuler la provenance des produits, accroissant encore leur dangerosité du fait par exemple d’un stockage, d’un conditionnement ou d’un envoi non conforme.

Priorité au fentanyl
Cette année, l’opération PANGEA s’était notamment concentrée sur la lutte contre le commerce illégal de fentanyl et de ses dérivés. Le fentanyl est un analgésique puissant dont l’usage abusif a entraîné de nombreux décès dans plusieurs pays. Aucun envoi de fentanyl n’a été découvert à ce jour en Suisse. Il semble que la population ait pris conscience du danger mortel lié à cette substance. Les autorités compétentes restent cependant vigilantes et poursuivent leur surveillance stricte du marché, afin de prévenir les effets graves découlant de la prise de fentanyl.

Les antibiotiques, une menace pour la santé publique
Les médicaments les plus souvent importés illégalement sont toujours les stimulants de l’érection. La semaine d’action a cependant également permis d’observer un nombre relativement élevé d’importations d’antibiotiques. Cette évolution est préoccupante dans la mesure où la prise de ces médicaments en dehors de tout accompagnement médical contribue au développement des antibiorésistances. Elle compromet ainsi le traitement vital de maladies infectieuses, car l’usage inconsidéré d’antibiotiques peut entraîner une perte de leur efficacité.

Des sites web piratés
L’opération PANGEA a pour but non seulement de saisir des importations mais aussi de lutter contre les offres illégales de produits sur Internet. Des vérifications ont montré que de nombreux sites web suisses n’ayant aucun rapport avec des médicaments (p. ex. clubs de football, restaurants, photographes) avaient été piratés et que leurs visiteurs étaient redirigés vers des plateformes de vente illégale de médicaments. Nous rappelons à cette occasion aux administrateurs de sites web qu’ils sont responsables de la sécurité de leurs sites et qu’ils doivent prendre rapidement les mesures correctrices requises en cas d’attaque de ce type. Lorsque Swissmedic constate la présence de tels détournements illégaux, il prend des mesures administratives pouvant aller jusqu’au blocage du site web concerné.


Adresse pour l'envoi de questions

Swissmedic, service de presse
+41 58 462 02 76
media@swissmedic.ch

Administration fédérale des douanes AFD
Communication/Médias
medien@ezv.admin.ch
+41 58 462 67 43
medien@evz.admin.ch


Auteur

Swissmedic, Institut suisse des produits thérapeutiques
http://www.swissmedic.ch/?lang=3

Administration fédérale des douanes
http://www.ezv.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-68220.html