La situation sur le marché du travail en décembre 2015 / moyennes de l’année 2015

Berne, 08.01.2016 - Les chômeurs inscrits en décembre 2015 - Selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), à fin décembre, 158’629 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 10’486 de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a augmenté, passant de 3,4% en novembre 2015 à 3,7% pendant le mois sous revue. Le chômage a augmenté de 11’260 personnes (+7,6%) par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

Point de presse
A 9 h 30 aura lieu un point de presse dans le bâtiment du SECO, à l’Holzikofenweg 36 (salle 2.U06), à Berne. Après le point de presse, les intervenants se tiendront à disposition pour répondre aux questions.

Le chômage des jeunes en décembre 2015
Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a augmenté de 568 personnes (+2,8%), passant à 20’622. Par rapport au même mois de l’année précédente, il a augmenté de 1’461 personnes (+7,6%).

Demandeurs d'emploi en décembre 2015
L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 220’209 personnes, soit 9’323 de plus que le mois précédent et 16’283 (+8,0%) de plus qu'au même mois de l'année précédente.

Places vacantes annoncées en décembre 2015
Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP a quant à lui diminué de 1’432 en décembre 2015, passant à 8’033.

Réductions de l'horaire de travail décomptées en octobre 2015
En octobre 2015, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 5’981 personnes, soit 1’172 de plus (+24,4%) que le mois précédent. Le nombre d’entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 61 unités (+12,2%), passant à 563, celui des heures de travail perdues de 82’246 unités (+29,6%), pour s’établir à 360’172 heures. L’année précédente à la même époque (octobre 2014), le chômage partiel avait sévi dans 165 entreprises, touchant 1’915 personnes et entraînant la perte de 127’781 heures de travail.

Personnes arrivées en fin de droits en octobre 2015
Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 3’112 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois d’octobre 2015.

Rétrospective : chômage en 2015 / moyennes de l’année 2015
Face à une croissance économique modérée et en baisse, le nombre de chômeurs a augmenté en 2015 par rapport à l'année précédente. Toutefois, entre janvier et juin, le nombre de chômeurs a diminué de 17’690 personnes (en passant de 150’946 à 133’256 personnes). Ce n’est qu’au cours du second semestre que leur nombre a augmenté de 25’000 personnes. Ainsi, avec 158’629 chômeurs enregistrés fin décembre, le chômage en Suisse a connu, à cette période, son plus haut niveau depuis avril 2010. Hormis pour le mois de janvier, toutes les valeurs mensuelles se situent clairement au-dessus de celles recensées l'année précédente. C'est en particulier en novembre et en décembre que le nombre de chômeurs a augmenté le plus fortement en raison des facteurs saisonniers. Quant au taux de chômage corrigé des variations saisonnières, il est resté stable depuis presque deux ans, soit depuis le milieu de l'année 2013, à 3,2%, avant d’augmenter pour la première fois au cours de l'année sous revue (pour atteindre 3,4% fin décembre).

En moyenne annuelle, le nombre de chômeurs s'est monté à 142’810 personnes en 2015, ce qui signifie qu'il a augmenté de 6’046 personnes, soit de 4,4% par rapport à l'année précédente. Il en résulte pour 2015 un taux de chômage moyen de 3,3%, soit une augmentation de 0,1 point de pourcentage par rapport au taux de 3,2% enregistré l'année précédente.

Entre décembre 2014 et mars 2015, le nombre des demandeurs d’emploi (somme des chômeurs inscrits et des demandeurs d’emploi qui ne sont pas au chômage) a dépassé la barre des 200’000 personnes durant ces quatre mois. De fin février (206’369 personnes) à fin juillet, leur nombre a diminué de près de 15’500 personnes et s'est fixé à 190’939 personnes. Depuis le mois d'août, le nombre des demandeurs d’emploi est à nouveau en augmentation, et, en octobre, le seuil des 200’000 personnes a de nouveau été dépassé. La valeur enregistrée fin décembre (220’209 personnes) est la plus élevée recensée depuis le mois d'avril 2010. Il en résulte, en moyenne annuelle, un chiffre de 200’973 demandeurs d'emploi, ce qui représente une augmentation de 9’146 personnes par rapport à 2014.

En affichant un taux moyen annuel de 3,3%, soit une augmentation de 0,1 point de pourcentage par rapport à l'année précédente, le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) est plus élevé que l'année précédente. On retrouve un taux à peu près égal à celui enregistré à partir de l'année 2011.

Le taux de chômage des personnes âgées de 50 ans et plus a augmenté en 2015 pour atteindre 2,9%, ce qui représente une hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport à la moyenne annuelle 2014. Bien que l'on constate un net recul depuis 2009 (de 3,1% à 2,4% en 2011), les valeurs tendent à remonter depuis 2013.

L'exercice 2015 se soldera pour le fonds de compensation de l'assurance-chômage, selon les estimations actuelles, par des recettes de cotisations de 6,85 milliards de francs (2014: 6,63 milliards) et des recettes totales de 7,48 milliards de francs (2014: 7,24 milliards), des dépenses totales de 6,85 milliards de francs (2014: 6,50 milliards) et un excédent de recettes de 0,63 milliard de francs (2014: 0,74 milliard). Les prêts cumulés accordés par la Trésorerie de la Confédération s'élèvent à 2,6 milliards de francs (2014: 3,3 milliards).


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-60214.html