Produit intérieur brut au 1er trimestre 2024 : l’économie suisse enregistre une croissance inférieure à la moyenne

Berne, 30.05.2024 - Le PIB de la Suisse corrigé des événements sportifs a augmenté de 0,3 % au 1er trimestre 2024*,** ,dans le prolongement de la croissance modérée du trimestre précédent (+0,3 % également). Le secteur des services a une nouvelle fois progressé, tout comme la consommation privée, qui a enregistré une croissance soutenue. On observe par contre une stagnation dans le secteur industriel.

La création de valeur dans l’industrie manufacturière a légèrement diminué au 1er trimestre (−0,2 %). L’industrie chimique et pharmaceutique (−0,9 %) a poursuivi le léger repli observé ces derniers trimestres. Dans les autres branches industrielles, la valeur ajoutée est restée globalement stable. Le secteur de la construction a enregistré un léger mieux (+0,3 %) à la faveur de chiffres d’affaires en hausse dans le bâtiment et le génie civil ; l’évolution des investissements dans la construction a été un peu moins favorable (−0,2 %). Le secteur de l’énergie (+2,1 %) a été la seule branche industrielle à avoir connu une croissance solide ; les exportations d’énergie ont elles aussi augmenté. Dans l’ensemble, la création de valeur a stagné dans le secteur industriel.

Le secteur des services a fortement soutenu la croissance du PIB au 1er trimestre, avec toutefois une certaine hétérogénéité entre les branches. Les services financiers (−0,2 %) ont affiché une légère baisse de la valeur ajoutée, qui s’est également inscrite à la baisse dans les services aux entreprises (−0,3 %). Le secteur des transports et de la communication a stagné (−0,0 %). Le transport de marchandises, en particulier, a progressé de façon modérée en raison de la faible dynamique de l’industrie. En revanche, la croissance de la création de valeur a été proche de sa moyenne historique dans les domaines de l’hôtellerie-restauration (+1,3 %), de la santé et du social (+0,8 %) et de l’administration publique (+0,2 %). De plus, elle a été supérieure à la moyenne dans le commerce de détail (+1,4 %), contribuant ainsi à l’évolution positive du commerce dans son ensemble (+1,3 %).

Faisant écho à la croissance du commerce de détail, la consommation privée a connu une progression robuste (+0,4 %), portée notamment par les dépenses pour les produits alimentaires et non alimentaires ainsi que pour le logement et la santé. Les dépenses de consommation de l’État ont en outre affiché une légère hausse (+0,2 %). Enfin, la demande intérieure finale (+0,4 %) a profité des impulsions positives livrées par les investissements en biens d’équipement (+0,8 %), qui ont retrouvé le chemin de la croissance après trois trimestres négatifs. Les investissements se sont surtout accrus dans les véhicules, l’informatique et la recherche-développement.

La croissance de la demande intérieure a également engendré une hausse significative des importations ***(+2,0 %) de biens et de services au 1er trimestre. Les exportations de marchandises ****(−3,3 %) ont par contre reculé, entre autres en raison de l’évolution négative du commerce de transit. Les exportations de services *****(+1,0 %) ont légèrement augmenté. Dans l’ensemble, le commerce extérieur a contribué négativement à la croissance du PIB.

Remarques
La Banque nationale suisse est passée à une nouvelle enquête pour la balance des transactions courantes au 1er trimestre 2023******. Il est possible que les données actuelles pour le 1er trimestre soient révisées ultérieurement dans une plus large mesure que d’habitude. Les données de la balance des transactions courantes entrent dans le calcul de la comptabilité nationale à plusieurs niveaux. Par conséquent, les chiffres pourraient subir des révisions plus importantes que d’ordinaire au cours des trimestres à venir.

De plus amples informations sur le PIB au 1er trimestre figurent dans les Tendances conjoncturelles de l’été 2024, disponibles sur www.seco.admin.ch/pib.

* Par rapport au PIB flash publié environ 45 jours après la fin du trimestre (+0,2 %), le PIB a été légèrement corrigé vers le haut en se fondant sur des données de base actualisées.
** Dans le but de faciliter l’interprétation conjoncturelle, ce communiqué présente les taux de croissance par rapport au trimestre précédent des données réelles, corrigées des variations saisonnières et, le cas échéant, des événements sportifs. Sont concernés par les effets des événements sportifs : le PIB, le secteur des arts, spectacles et activités récréatives ainsi que les exportations et les importations de services. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur www.seco.admin.ch/pib, sous l’onglet « Documents ». Croissance du PIB non corrigée des événements sportifs : +0,5 % au 1er trimestre 2024 contre +0,3 % au 4e trimestre 2023.
*** Sans objets de valeur.
**** Biens sans objets de valeur.
***** Valeur non corrigée des événements sportifs : +2,7 %.
****** https://data.snb.ch/fr/topics/aube/doc/changerev_aube#rev_aube_nlbe.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
medien@seco.admin.ch



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-101202.html