L’image de la Suisse à l’étranger en 2020

Berne, 21.12.2020 - En 2020, la Suisse a fait moins parler d’elle dans les médias étrangers, et les thématiques en lien avec la Confédération ont été moins nombreuses. La presse internationale a surtout évoqué la gestion par la Suisse de la pandémie de COVID-19 et la controverse autour du ministère public de la Confédération. La Suisse jouit toujours d’une bonne réputation auprès de la population à l’étranger. Le Nation Brands Index (NBI), qui compare l’image de 50 pays, la classe à la septième place. Cette année encore, les séries et les films étrangers n’ont pas dérogé à la tradition et ont utilisé l’image de marque de la Suisse dans leurs scénarios.

Selon l’analyse publiée par Présence Suisse, organisme du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), en 2020, la Suisse a fait couler nettement moins d’encre dans la presse internationale que les années précédentes. Ceci s’explique par la concentration de l’intérêt des médias étrangers sur la pandémie de COVID-19. Dans ce contexte, l’image de la Suisse a connu d’importantes fluctuations. Lors de la première vague de la pandémie, les médias étrangers ont porté un jugement largement positif sur la manière dont la Suisse a géré la crise. Ils ont particulièrement loué l’efficacité et la rapidité de la mise en place du système d’octroi de crédits aux entreprises suisses. Durant la deuxième vague, par contre, la presse se montre moins amène, surtout dans les pays voisins de la Suisse. Ainsi, les mesures prises pour lutter contre la pandémie, considérées comme trop modérées, sont jugées sévèrement par les médias étrangers, de même que la décision de la Suisse de ne pas fermer les stations de ski.

Parallèlement à la pandémie, différentes affaires liées au Ministère public de la Confédération sont également évoquées de manière critique par les médias étrangers. À ce sujet, ils ont surtout rapporté les affaires touchant au football international et la démission du procureur général, Michael Lauber. Comme les années précédentes, c’est le Forum économique mondial (WEF) de Davos qui a rencontré le plus large écho médiatique des évènements isolés. Les thèmes récurrents ont été la place financière suisse et diverses votations populaires, notamment sur l’initiative de limitation et l’initiative sur les multinationales responsables. Des événements isolés, telle l’affaire Cryptoleaks, ont également retenu l’attention des médias.

Cette année aussi, fidèles à une longue tradition, de nombreuses productions audiovisuelles ont présenté la Suisse comme une destination de rêve. C’est ainsi l’image véhiculée par la série «Crash Landing on You», diffusée à la télévision sud-coréenne, et par le film indien à grand budget intitulé «Switzerland», dont la sortie est attendue pour la fin de l’année.

De manière générale, la population à l’étranger continue à percevoir la Suisse de manière positive. La Suisse, qui occupe la septième place dans le Nation Brands Index 2020, un classement qui compare l’image de 50 pays, arrive en tête des pays de taille moyenne. Sa renommée tient surtout à sa gouvernance et à sa qualité de vie.

«À l’heure actuelle, il est impossible de tirer une conclusion définitive sur les effets de la pandémie de COVID-19 sur l’image de la Suisse. L’impact de la pandémie sur notre image dépendra notamment par la manière dont, aux yeux du monde, la Suisse finira par surmonter la crise sur les plans sanitaire, social et économique», estime l’ambassadeur Nicolas Bideau, chef de Présence Suisse.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-81790.html