La Confédération donne son feu vert à la création d’un aérodrome régional à Bressaucourt

Berne, 31.05.2005 - Le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) ainsi que l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) ont répondu favorablement aux requêtes de la Société Coopérative Aérodrome du Jura en vue de la création d’un aérodrome à Bressaucourt. La nouvelle installation, qui remplacera l’actuel champ d’aviation de Porrentruy, sera appelée à fonctionner comme aérodrome régional sans trafic de lignes orienté aussi vers les vols commerciaux. La concession d’exploitation qui lui a été délivrée est valable 30 ans.

Le DETEC a approuvé les plans visant la construction d’un aérodrome à Bressaucourt et a délivré une concession d’exploitation à la Société Coopérative Aérodrome du Jura. L’OFAC a pour sa part approuvé le règlement d’exploitation du futur aérodrome.

Ces décisions font suite à l’inscription, en été 2004, du site jurassien dans le Plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique (PSIA), outil de coordination et de planification de la Confédération en matière d’aviation civile. Le Conseil fédéral reconnaît ainsi la pertinence d’une telle installation et en fixe le cadre. La procédure de coordination qui a précédé à cette inscription du projet Bressaucourt dans le PSIA a permis de faire converger les différents points de vue des offices cantonaux, fédéraux et communaux concernés par le projet.

L’aérodrome de Bressaucourt, dont la piste est prévue en dur, remplacera le champ d’aviation existant de Porrentruy. Des problèmes liés à l’urbanisation à l’ouest de Porrentruy ainsi que l’impossibilité de procéder à une extension de la piste plaident notamment en faveur du remplacement. Le champ d’aviation sera supprimé dès l’entrée en service de la nouvelle installation qui, une fois réalisée, aura la vocation d’un aérodrome régional sans trafic de ligne orienté vers les vols d’affaires, de tourisme et de travail ainsi que vers les vols liés à la formation et au sport. Le titulaire de la concession d’exploitation octroyée par le DETEC, valable 30 ans, pourra exploiter l’aérodrome à titre commercial et prélever des taxes.

Les trois demandes de la Société Coopérative Aérodrome du Jura, qui avaient été mises simultanément à l’enquête publique, avaient suscité quelque 400 oppositions. Les opposants ont maintenant la possibilité de recourir contre les décisions du DETEC et de l’OFAC auprès de la Commission fédérale de recours en matière d’infrastructures et d’environnement puis éventuellement au Tribunal fédéral.



Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-704.html