Les aides financières prévues par la loi sur l’égalité au service de l’initiative visant à combattre la pénurie de personnel qualifié

Berne, 29.03.2016 - Les aides financières prévues par la loi sur l’égalité seront réorientées pour contribuer à l’initiative de la Confédération visant à combattre la pénurie de personnel qualifié. Cette décision du Conseil fédéral a été prise l’année dernière dans le cadre des mesures visant à contrer la pénurie de personnel qualifié. À partir du 1er janvier 2017, la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale et l’intégration des femmes dans le monde du travail bénéficieront d’un soutien accru.

La Confédération dispose annuellement de quatre millions de francs pour encourager l'égalité effective entre femmes et hommes dans la vie professionnelle. À partir du 1er janvier 2017, ces fonds seront destinés d'une part à développer des prestations et des produits en vue d'encourager la conciliation des vies professionnelle et familiale ou de réaliser l'égalité salariale au sein des entreprises ; d'autre part, ils financeront des projets visant à augmenter la présence des femmes dans des domaines professionnels comme l'informatique, les sciences naturelles ou la technique, qui souffrent de pénurie de main-d'œuvre qualifiée. Seront privilégiés des projets qui modifient les conditions de travail, à l'instar des modèles de temps de travail flexibles ou des systèmes salariaux équitables.

Après une période transitoire, il sera renoncé, fin 2018, au soutien de onze services de consultation régionaux, qui conseillent avant tout des personnes individuelles sur des questions de carrière professionnelle ou de droit du travail. Des doublons avec des offres cantonales en matière d'orientation professionnelle et conseils en carrière ou les offices régionaux de placement (ORP) seront ainsi supprimés. Dès 2019, les moyens disponibles seront consacrés au soutien de programmes et de projets qui s'inscrivent dans les objectifs de l'initiative visant à combattre la pénurie de personnel qualifié.

Cette nouvelle orientation prend par ailleurs en considération les résultats d'un projet pilote dans le cadre duquel des projets d'entreprises ont bénéficié directement des aides financières prévues par la loi sur l'égalité. Ce projet, d'une durée de huit ans, s'achèvera en décembre 2016. Son évaluation a montré que la demande de la part des entreprises est restée nettement en deçà des attentes. Plutôt que de développer leur propre projet, ces dernières préfèrent reprendre des prestations standardisées de tiers telles que des certificats distinguant des conditions de travail favorables à la famille ou l'égalité salariale. La nouvelle orientation des aides financières tient compte de cette réalité : le fait de favoriser le développement de tels prestations et produits permet de continuer à faire profiter les entreprises de ces aides financières.

Les organisations privées et publiques intéressées (associations professionnelles, organisations d'employeurs et syndicats, instituts de formation professionnelle, organisations féminines et masculines, etc.) pourront à l'avenir déposer une requête deux fois par an, le 31 janvier et le 31 août. Les directives et tous les formulaires de requête sont disponibles sur le site Internet du Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes (BFEG), qui est responsable de l'octroi des aides.


Adresse pour l'envoi de questions

Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes
Schwarztorstrasse 51
3003 Berne



Auteur

Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes
https://www.ebg.admin.ch/ebg/fr/home.html

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-61135.html