Statistique en matière d’asile 2015

Berne-Wabern, 28.01.2016 - En 2015, 39 523 personnes ont déposé une demande d’asile en Suisse. Ce chiffre élevé découle des nombreux foyers de crise et des conflits qui sévissent au Proche-Orient et sur le continent africain. Simultanément, près de 1,4 million de demandes d’asile ont été déposées dans toute l’Europe en 2015 : c’est le double de l’année précédente. Comparativement à l’Europe, la hausse des demandes d’asile enregistrée l’an dernier en Suisse a été assez modérée, puisque la part des demandes déposées dans notre pays a reculé à 3 %. En décembre, la Suisse a reçu 4870 demandes d’asile, un chiffre en baisse de plus de 14 % par rapport à novembre. Le nombre de demandes de ressortissants érythréens, en particulier, a diminué en fin d’année.

Les principales causes de l’intense afflux de requérants d’asile en Europe l’an dernier sont les conflits armés qui sévissent de manière ininterrompue en Syrie et en Irak ainsi que la situation difficile que connaissent les pays de premier accueil ou de transit. De nombreuses personnes ont perdu toute confiance dans la perspective que se dessine un règlement rapide des hostilités ; elles ont préféré fuir en Europe, dans l’espoir d’y voir leur situation s’améliorer. En outre, durant l’été 2015, un nombre croissant de requérants afghans a commencé à gagner l’Europe.

L’année sous revue, près de 850 000 personnes ont quitté le littoral turc pour accoster sur les îles grecques. De là, elles ont emprunté la route des Balkans pour se rendre en Europe du Nord et de l’Ouest. Leurs principaux pays de destination étaient l’Allemagne et la Suède. Près de 154 000 personnes, soit près de 16 000 de moins que l’année précédente, ont, pour leur part, utilisé la route migratoire à destination de l’Italie en passant par la Méditerranée centrale. Par ailleurs, l’ONU estime que plus de 3800 personnes ont perdu la vie au cours de leur fuite à travers la Méditerranée en 2015.

L’Erythrée, principal pays de provenance de requérants

En 2015, pas moins de 39 523 personnes ont déposé une demande d’asile en Suisse, soit 15 758 de plus qu’en 2014. Si la Suisse n’a pas figuré parmi les pays de destination privilégiés des fugitifs qui ont emprunté la route des Balkans pour se rendre en Europe, elle n’en est pas moins restée un objectif important pour les migrants qui ont utilisé l’itinéraire migratoire par la Méditerranée centrale. Par rapport à l’ensemble des demandes enregistrées en Europe, la part de celles qui ont été déposées dans notre pays a baissé de 3,8 % en 2014, à 3 % en 2015. Il s’agit la proportion le plus basse depuis 1998.

L’an dernier, le principal pays de provenance des requérants qui ont déposé une demande d’asile en Suisse a été l’Erythrée. En 2015, le nombre d’accostages d’Erythréens au sud de l’Italie a connu une hausse de près de 15 % par rapport à l’année précédente ; ce phénomène a influé de manière directe sur le nombre de demandes d’asile déposées dans notre pays par des ressortissants de ce pays. Pas moins de 9966 d’entre eux ont déposé une demandes d’asile en Suisse en 2015 ; c’est 3043 de plus qu’en 2014.

Dans le classement des pays de provenance, l’Afghanistan s’est placé au deuxième rang en 2015, avec 7831 demandes d’asile déposées ; ce pays est suivi de la Syrie, avec 4745 demandes et de l’Irak, avec 2388 demandes. La hausse des demandes d’asile déposées par des ressortissants de ces trois Etats est étroitement liée à l’augmentation de la migration par la route des Balkans. Près de 90 % des personnes qui ont gagné l’Europe par cette voie en 2015 provenaient de ces trois pays. Le cinquième pays de provenance de requérants le plus important a été le Sri Lanka, avec 1878 demandes d’asile déposées.

Hausse du nombre de cas traités en première instance

En 2015, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a traité 28 118 demandes d’asile en première instance, soit 1403 de plus que l’année précédente. L’asile a été accordé à 6377 personnes et le taux de reconnaissance (octroi de l’asile) s’est élevé à 25 % (2014 : 26 %). Le taux de protection (octrois de l’asile et admissions provisoires suite à des décisions d’asile de première instance) a atteint un peu plus de 53 % en 2015 (contre 58 % en 2014). En raison du grand nombre de nouvelles demandes d’asile déposées, l’effectif en cours de décision (demandes d’asile pendantes en première instance) a bondi de 13 038 unités par rapport à l’année précédente, pour passer à 29 805 demandes. Fin 2015, 4567 d’entre elles étaient en suspens en première instance depuis plus d’un an (fin 2014 : 4697).

Nombre de demandes d’asile encore élevé en décembre

Le nombre de demandes d’asile déposées en décembre 2015 s’est élevé à 4870, soit 821 (ou plus de 14 %) de moins qu’en novembre. Près de 67 % d’entre elles étaient le fait de ressortissants afghans, syriens ou irakiens. La grande majorité de ces personnes sont arrivées en Suisse par la route des Balkans. En décembre, le nombre de demandes d’asile déposées par des ressortissants érythréens s’est replié à 170 unités.


Adresse pour l'envoi de questions

Martin Reichlin, Secrétariat d’Etat aux migrations, T +41 58 465 93 50


Auteur

Secrétariat d’Etat aux migrations
https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-60475.html