Le Conseil fédéral nomme le nouveau Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence

Berne, 18.11.2015 - Le Conseil fédéral a choisi M. Adrian Lobsiger pour succéder à M. Hanspeter Thür au poste de Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence. Si sa nomination est confirmée par l’Assemblée fédérale, ce juriste de 55 ans, actuellement directeur suppléant de l’Office fédéral de la police, entrera en fonctions au cours de l’année à venir.

Réuni le 18 novembre 2015, le Conseil fédéral a nommé M. Adrian Lobsiger au poste de Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT). Il succédera à M. Hanspeter Thür, qui quittera ses fonctions à la fin du mois de novembre 2015, après les avoir exercées pendant quatorze ans. Si l'Assemblée fédérale approuve la nomination de M. Lobsiger, celui-ci prendra ses fonctions dès que possible. L'intérim sera assuré par M. Jean-Philippe Walter, suppléant de Hanspeter Thür.

Un praticien de longue date de la protection des données
M. Adrian Lobsiger est actuellement le directeur suppléant de l'Office fédéral de la police (Fedpol). En sa qualité de chef de l'état-major et de l'unité Service juridique et protection des données qui en fait partie, il veille à la légalité du traitement des données personnelles contenues dans les systèmes d'information de l'office, notamment dans le cadre des relations entretenues avec les autorités suisses ou étrangères. Il est également chargé de l'élaboration du cadre réglementaire de projets informatiques, de la mise en œuvre de nouvelles technologies de l'information et de la communication d'informations dans le domaine du droit de la protection des données et de la transparence.

Après avoir commencé par exercer plusieurs années en qualité d'avocat, M. Lobsiger a obtenu à Exeter (GB) un diplôme de master en droit européen. Au cours des études qu'il a suivies à Berne et à Bâle comme dans le cadre de ses publications, M. Lobsiger, docteur en droit, a également été amené à s'intéresser sur un plan théorique aux enjeux du traitement des données personnelles et de la protection des données, sous l'angle du droit privé comme du droit public. Entré dans l'administration fédérale en 1992, M. Lobsiger a commencé par travailler à l'Office fédéral de la justice dans le domaine du droit privé international. En 1995, il est entré à Fedpol. Parallèlement aux tâches qu'il accomplissait pour le compte de cet office, il a œuvré à temps partiel entre 2001 et 2005 à la haute-école de Lucerne pour créer et diriger la formation postgrade en criminologie économique ainsi que le Centre de compétence en matière de forensique et de criminalité économique (Competence Center für Forensik und Wirtschaftskriminalität, CCFW), qui proposait notamment les formations destinées au ministères publics que l'Université de Lucerne reprendra et développera ultérieurement. M. Lobsiger est marié et père de deux filles majeures.

Une fonction exercée en toute indépendance
Le PFPDT est nommé pour une période de quatre ans. Il exerce ses fonctions de manière indépendante et sans recevoir d'instructions de la part d'une autorité. Il fait rapport à l'Assemblée fédérale à intervalles réguliers et selon les besoins, et transmet simultanément son rapport au Conseil fédéral. Le PFPDT est rattaché administrativement à la Chancellerie fédérale. La procédure de sa nomination est régie par les « Directives du 28 novembre 2014 du Conseil fédéral sur la nomination des cadres supérieurs par le Conseil fédéral ».


Adresse pour l'envoi de questions

René Lenzin, 058 / 462 54 93, rene.lenzin@bk.admin.ch


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Chancellerie fédérale
http://www.bk.admin.ch/index.html?lang=fr

Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence
http://www.edoeb.admin.ch/index.html?lang=fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-59537.html