Suisse – Schweiz – Svizzera : Société multiculturelle

Berne, 28.09.2015 - L’enquête « Suisse–Société multiculturelle » porte sur la diversité linguistique et culturelle. L’étude est basée sur les réponses de quelque 41'000 jeunes hommes de nationalité suisse et un échantillon complémentaire de 1'500 jeunes femmes. C’est le relevé le plus détaillé à ce jour des compétences linguistiques et culturelles des jeunes Suisses ainsi que de leurs opinions sur la diversité des langues et des cultures.

Le capital linguistique des jeunes Suisses est très varié et 126 langues au total apparaissent dans leur répertoire. Les niveaux de compétence (hors langue maternelle) ont été étudiés de plus près pour les langues nationales et l’anglais et réparties par niveaux en allant du plus bas (A1) au plus élevé (C2) avec en dessous un niveau zéro (aucune compétence dans la langue considérée). Pour ceux qui savent ces différentes langues, les compétences en allemand, français et italien sont généralement modestes et centrées sur le niveau A2, tandis qu’elles sont plus élevées pour l’anglais et surtout pour le romanche.

Les jeunes Suisses ont de nombreux contacts avec la diversité, que ce soit par les voyages (depuis l’âge de 12 ans, plus du tiers d’entre eux ont déjà visité six pays étrangers ou davantage), ou par les amis, puisqu’en Suisse même, plus du quart des jeunes gens ont autant d’amis étrangers que Suisses, voire une majorité d’amis étrangers. Toujours depuis l’âge de 12 ans, 10 % des jeunes Suisses ont vécu à l’étranger pendant plus de deux mois.

En matière d’intégration, les jeunes Suisses distinguent bien entre différents enjeux : les données  montrent qu’ils peuvent fort bien considérer favorablement la présence de communautés immigrées mais en même temps attendre de ces mêmes communautés une claire volonté d’intégration se traduisant par l’adhésion à des normes perçues comme non-négociables, tout en admettant des accommodements ponctuels permettant d’adapter certaines situations du quotidien aux besoins, notamment religieux ou culturels, des personnes d’origine étrangère.

Les quatre recommandations générales tirées de cette étude, et déclinées ensuite sous forme de 25 propositions d’action, sont les suivantes :

1. s’engager pour un « ethos » politique et éducatif multilingue ;
2. soutenir par un ensemble de mesures pratiques le plurilinguisme des apprenants ;
3. doter de sens l’enseignement des langues nationales grâce à l’enseignement bilingue ;
4. approfondir et renouveler la réflexion sur les politiques d’intégration en tenant compte des distinctions que font les jeunes gens entre différents types d’enjeux liés à la diversité culturelle.

Un résumé détaillé de l’étude publié en trois langues nationales est disponible lors de la conférence de presse et peut être consulté en ligne, dès le lundi 28 septembre à 10 h 00 (embargo) sur www.chx.ch, le site Internet des ch-x.

Rapport d’activités 2014/15 des enquêtes fédérales auprès de la jeunesse ch-x

Le rapport brièvement commenté et disponible lors de la conférence de presse donne des renseignements sur d’autres projets en cours dont s’occupent les enquêtes fédérales auprès de la jeunesse ch-x.


Adresse pour l'envoi de questions

Questions générales portant sur les enquêtes fédérales auprès de la jeunesse ch-x
Karl W. Haltiner
077 460 01 69
karl.haltiner@milak.ethz.ch


Questions concernant l’enquête « Suisse–Société multiculturelle »
François Grin
079 744 27 21
francois.grin@unige.ch

Jacques Amos
079 702 82 74
jacques.amos@bluewin.ch



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-58898.html