Ne vous laissez pas prendre au piège des bonnes affaires ! Semaine d’action sur l’achat de contrefaçons, avec conseils et astuces à l’attention des consommateurs

Berne, 29.06.2015 - Ouvrez l’œil! Pendant une semaine, le Service de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet (SCOCI) de fedpol ainsi que l’association STOP A LA PIRATE-RIE prodiguent conseils et astuces à l’attention des consommateurs afin de détecter les offres douteuses sur les canaux de distribution numérique. Du 29 juin au 3 juillet, ils lancent la semaine d’action „Ouvrez l’œil! Détecter des contrefaçons sur Internet“ sur Twitter (#contrefaçons) et Facebook (facebook.com/scoci.ch). Avis aux personnes intéressées.

„Vite acheter une paire de lunettes de soleil à l'approche des vacances d'été", se dit Louisa. Une recherche sur Google avec les mots-clés „lunettes de soleil de marque pas chères" l'oriente tout de suite vers un site proposant des offres bon marché imbattables. Le magasin dispose d'un vaste choix de modèles actuels à des prix défiant toute concurrence. Mais plus qu'un seul exemplaire du modèle convoité: passer commande sans attendre! Mais émois: après quelques jours, Louisa reçoit un courrier de la douane. Le paquet en provenance de Chine contenant la paire de lunettes est retenu au motif qu'on soupçonne une contrefaçon. Louisa s'empresse d'adresser une réclamation auprès de l'exploitant du magasin en ligne, mais n'obtient aucune réaction. L'argent est perdu, au même titre que les lunettes.

Les pirates ont de plus en plus souvent recours à Internet pour écouler leurs produits. Que cela soit via des sites marchands créés pour l'occasion ou sur des plates-formes de commerce en ligne, Internet s'impose désormais comme l'un des plus importants canaux de distribution de produits contrefaits. Aussi alléchante soit-elle, une offre sur Internet requiert scepticisme. Derrière l'aspect sérieux des sites marchands qui se proclament „discounters" de produits de marque peuvent se cacher des groupes criminels. La prudence est de mise dans le cas où des marchandises sont cédées à des prix nettement inférieurs à ceux des produits originaux. Bien souvent, les articles commandés sur ces sites s'avèrent être des contrefaçons ; parfois même on ne les reçoit tout simplement jamais. Et par-dessus le marché, les criminels détiennent des informations sensibles telles que vos données de carte de crédit.

Le SCOCI et STOP A LA PIRATERIE informent pendant toute une semaine sur les mécanismes derrière le phénomène de la contrefaçon sur Internet. Nous démontrons les risques encourus par les consommateurs lors d'achats via des sources opaques, ainsi que nous donnons quelques astuces permettant de détecter les offres peu sérieuses sur Internet.


Adresse pour l'envoi de questions

Service Communication et médias, T +41 58 463 13 10



Auteur

Office fédéral de la police
http://www.fedpol.admin.ch/fedpol/fr/home.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-57891.html