Participation au processus de fondation de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures

Berne, 20.03.2015 - Le Conseil fédéral a décidé que la Suisse participerait au processus de fondation de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB). La banque aura pour but de promouvoir un développement économique durable en Asie. La Suisse est l’un des premiers pays d’Europe de l’Ouest à faire ce pas. Elle pourra ainsi participer à la préparation des statuts de cette nouvelle et importante institution financière. Cela lui permettra également de bien se positionner dans cette nouvelle institution. Enfin, cette décision contribuera à promouvoir la coopération politique et économique avec la Chine, et avec l’Asie en général.

L'AIIB a pour but la promotion d'un développement économique durable en Asie, avec un accent particulier sur les pays les plus pauvres de la région. Le financement d'infrastructures dans les domaines de l'énergie, des transports et des télécommunications, du développement urbain et rural ainsi que de l'environnement sera au centre de ses activités. La banque doit être dotée d'un capital de 100 milliards de dollars. Le soutien sera déployé par l'octroi de crédits et de garanties, et par la prise de participations. Cette nouvelle institution travaillera étroitement avec les banques multilatérales de développement existantes et interviendra à titre complémentaire.

L'AIIB a la capacité de devenir un élément important de l'architecture financière internationale et de jouer un rôle majeur dans le financement des besoins urgents en infrastructures en Asie. Sa création résulte d'une initiative chinoise. A ce jour, 27 pays, principalement de la région, ont signé la déclaration d'intention pour la création de cette banque. Une série d'autres pays, de l'Europe de l'Ouest, ont également annoncé leur participation. Afin de pouvoir rapidement contribuer au processus d'établissement, la Suisse a, la semaine dernière, déjà soumis une lettre d'intention. Elle est ainsi le troisième pays d'Europe de l'Ouest à faire ce pas.

Sous condition d'approbation des signataires actuels, la Suisse devient un potentiel membre fondateur (« Prospective Founding Member ») de l'AIIB. La participation au processus de fondation offre une opportunité unique de travailler aux statuts de cette nouvelle institution et de bien s'y positionner. La Suisse considère qu'elle peut jouer un rôle important pour assurer que la nouvelle banque respectera les standards internationaux dans ses activités opérationnelles et dans la coopération au développement. Elle pourra, à cet effet, mettre à profit sa longue expérience et la crédibilité dont elle jouit auprès des banques multilatérales de développement.

Les statuts de la banque devraient être approuvés au courant de cette année. C'est seulement après leur approbation que la Suisse décidera d'une participation définitive à la banque. D'ici là, elle devra aussi définir la hauteur de sa participation financière. Pour adhérer à une organisation internationale, une décision du Parlement est requise.


Adresse pour l'envoi de questions

Antje Baertschi, cheffe de la Communication du SECO
Tél. 058 463 52 75

Mario Tuor, chef de la Communication du SFI
Tél. 058 462 46 16

Jean-Marc Crevoisier, chef de la Communication DFAE
Tél. 058 462 30 21


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Secrétariat d'Etat aux questions financières internationales
http://www.sif.admin.ch

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-56633.html