Un monitorage sur le « vivre ensemble » en Suisse pour compléter le recensement

Berne, 11.02.2015 - Le Conseil fédéral introduit un instrument de monitorage visant à recenser, de manière systématique et sur la durée, les tendances racistes et discriminatoires en Suisse. L’instrument a été élaboré ces dernières années par le Département fédéral de l’intérieur (DFI) sur mandat du Conseil fédéral dans le cadre d’un projet pilote réalisé conjointement avec les services de cinq départements. Les données proprement dites seront collectées par l’Office fédéral de la statistique.

Le Conseil fédéral souhaite disposer d'informations probantes sur la cohabitation en Suisse et sur la manière dont il faut y renforcer la cohésion sociale. Il a donc décidé d'introduire un instrument d'enquête dédié aux tendances racistes et discriminatoires. L'objectif est l'identification précoce de ces tendances, l'analyse des causes et l'évaluation de l'impact des mesures de politique sociale.

Le monitorage consiste en une enquête réalisée tous les deux ans par l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans le cadre de l'enquête Omnibus du nouveau système de recensement introduit en 2010. Dans l'intervalle, on procédera à une étude approfondie dédiée à un domaine spécifique, comme le monde du travail. L'enquête porte tant sur les opinions des Suisses que sur celles des étrangers vivant en Suisse. L'OFS complète ainsi la palette d'indicateurs qui lui permettent de mesurer l'intégration de la population issue de l'immigration. A noter que la nouvelle enquête est réalisée avec les ressources existantes.

Le nouvel instrument permettra de suivre les évolutions de la société dans différents domaines-clé comme le racisme, l'antiracisme, l'hostilité à l'égard des musulmans et des juifs ou l'intolérance. Les attitudes correspondantes ne sont pas déterminées sur la base d'une seule réponse mais d'un groupe de réponses. Ainsi, une attitude n'est qualifiée de raciste ou d'antisémite que lorsque les affirmations correspondantes de la personne concernée sont systématiques et répétées. L'instrument permettra également de connaître la perception des personnes interrogées quant à l'ampleur et à l'impact des mesures sociales et politiques, ainsi que l'évolution de cette perception.

En 2007, le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l'intérieur (DFI) de mettre au point un instrument d'enquête. Celui-ci a été élaboré par le Service de lutte contre le racisme (SLR) du DFI et l'institut de recherches gfs.bern en collaboration avec des scientifiques et les offices et commissions de cinq départements. Il a ensuite été testé en 2010, 2012 et 2014 dans le cadre d'un projet pilote, auprès de
1000 Suisses et 700 étrangers à chaque édition. Le Conseil fédéral a pris connaissance des résultats de l'enquête.


Présentation du projet-pilote

Le projet-pilote sera présenté lors d'une conférence de presse le jeudi 12 février 2015, 10 h, à la Käfigturm, Marktgasse 67, 3003 Berne.



 


Adresse pour l'envoi de questions

Markus Binder, porte-parole du DFI, 058 463 39 77


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-56182.html