Rencontre nationale sur la promotion de l’égalité salariale dans le secteur public

Berne, 19.01.2015 - Aujourd’hui à Berne, des membres d’exécutifs communaux, cantonaux et fédéraux de toute la Suisse se sont réunis pour débattre de l’égalité salariale entre femmes et hommes dans l’administration et les marchés publics. Cette rencontre a débouché sur la décision d’explorer de nouvelles pistes pour renforcer la promotion de l’égalité salariale. Les participants ont par ailleurs défini les besoins dans ce domaine et évoqué les pratiques qui ont fait leurs preuves.

Dans son allocution prononcée en ouverture de la conférence, le conseiller fédéral Alain Berset a souligné le rôle d'exemple du secteur public dans la promotion de l'égalité salariale entre femmes et hommes. Le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI) souhaite que la Confédération, les cantons et les communes intensifient leurs efforts et envoient ainsi un signal clair à tous les employeurs.

Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), les femmes employées dans le secteur public ont gagné 13,6 % de moins que les hommes en 2012. Dans le secteur privé, cette différence atteint 18,9 %. Si l'écart salarial dans ce secteur s'explique à quelque 60 % par des facteurs objectifs, il reste à 40% inexpliqué, donc discriminatoire (résultats pour 2010).

Le président de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC), le conseiller d'Etat valaisan Jean-Michel Cina, a affirmé sa volonté de sensibiliser les cantons à la promotion de l'égalité salariale. Le DFI continuera de soutenir l'engagement des cantons et des communes, avec des instruments comme l'outil d'autocontrôle Logib ou des formations pour les cadres, et d'offrir sa collaboration dans le cadre des contrôles des salaires dans les marchés publics.

Les discussions sont parties d'un rapport de l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) sur le contrôle des pratiques salariales dans les cantons et les villes. 64 % des administrations cantonales et communales déclarent vérifier leurs pratiques salariales, ou avoir l'intention de le faire dans un avenir proche. En revanche, les contrôles des marchés publics sont plus rares - seules onze administrations (16 %) en réalisent. Or, le principe de l'égalité entre femmes et hommes figure dans l'Accord intercantonal sur les marchés publics et doit également être respecté lors de l'attribution de mandats publics.

Sur 26 cantons, 22 ont répondu au sondage en ligne, ainsi que 47 villes de plus de 10 000 habitants sur 137.


Adresse pour l'envoi de questions

Nicole Lamon, cheffe de la communication du DFI, tél 078 756 44 49

Sylvie Durrer, directrice, Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (BFEG), tél. 079 216 50 27

Christophe Koller, chef de projet à l’université de Lausanne – IDHEAP, directeur ESEHA, tél. 078 606 20 11



Auteur

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes
https://www.ebg.admin.ch/ebg/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-55947.html