Aliments pour animaux: étiquetage à améliorer

Posieux, 13.02.2014 - Agroscope est mandatée pour contrôler les aliments pour animaux de rente et de compagnie (petfood) commercialisés en Suisse. Elle représente ainsi le premier maillon de la sécurité dans la chaîne alimentaire. Durant l'année écoulée, Agroscope a prélevé et analysé 1423 échantillons. La proportion d'aliments pour animaux de rente non conformes a légèrement augmenté par rapport à l'année précédente et la situation s'est améliorée en ce qui concerne le petfood.

Dans le cadre de son activité de contrôle officiel des aliments pour animaux, Agroscope a prélevé en 2013 1’248 échantillons d’aliments pour animaux de rente et 175 échantillons d'aliments pour animaux de compagnie. Des inspections ont été conduites dans plus de 300 entreprises de production ou de commercialisation.

Légère augmentation des non-conformités pour les aliments pour animaux de rente
Près de trois quarts des aliments pour animaux de rente contrôlés n'ont donné lieu à aucune contestation, ce qui représente une légère baisse d'environ cinq points de pourcentage. La proportion d’échantillons présentant de légères non-conformités (étiquetage incomplet, teneurs s’écartant légèrement des valeurs déclarées) a augmenté de trois points de pourcentage pour atteindre 16,1 %, tandis que celle d'échantillons non conformes (contestations avec conséquence financière) a elle aussi augmenté de près d'un quart pour atteindre 9 %.

Les contestations sont presque exclusivement dues à des teneurs en additifs ou en éléments nutritifs outrepassant les tolérances officielles ou à des erreurs importantes de déclaration. Ces différences sont en partie dues aux adaptations des prescriptions d'étiquetage entrées en vigueur au 1er janvier 2012, qui ne sont pas encore totalement intégrées par la branche. Agroscope a publié un guide d'étiquetage en 2012 qui doit contribuer à améliorer la situation.

Agroscope voue une attention particulière à la sécurité des aliments pour animaux. A cet effet, elle a fait analyser différents paramètres pertinents tels que les dioxines et les PCB ainsi que d'autres substances indésirables telles que les antibiotiques, les métaux lourds, les salmonelles, les contaminations croisées par des coccidiostatiques, les pesticides et les mycotoxines. A l’exception d'un cas de salmonelles, tous les résultats de ces nombreuses analyses se sont révélés négatifs. Des clarifications ont révélé que cet aliment ne représentait aucun danger. Dès lors, Agroscope affirme que la santé des animaux et des humains n'a en aucun cas été mise en danger par les aliments pour animaux.

Contrôle des importations
Agroscope s'est aussi particulièrement intéressée aux aliments pour animaux importés en 2013. Des échantillons ont été prélevés aussi bien dans les entreprises qu’aux postes de douane lors des importations. Ainsi, 90 échantillons d’aliments composés ont été prélevés lors de leur passage à la frontière et 220 autres dans diverses entreprises indigènes.

La situation est comparable à celle de l’année précédente. La proportion des aliments avec légères non-conformités a augmenté d'environ deux points de pourcentage pour atteindre 17,7 % et la proportion d’aliments non conformes a augmenté de 1,5 points pour atteindre 9,7 %. Toutes les contestations sont dues à des teneurs en additifs et en éléments nutritifs outrepassant les tolérances officielles ou à des erreurs importantes de déclaration. Ces constatations ne mettent pas en cause la sécurité des aliments contrôlés, c'est pourquoi Agroscope conclut que les aliments importés ne représentent eux non plus aucun danger.

Forte amélioration chez les aliments pour animaux de compagnie
Sur les 175 échantillons prélevés auprès des producteurs et commerçants d’aliments pour animaux de compagnie, 21,7 % présentaient de légères non-conformités, ce qui représente une amélioration de 22,8 points de pourcentage. Les contestations ont porté dans la plupart des cas sur des teneurs ne correspondant pas aux déclarations.

Seuls deux échantillons ont fait l’objet de contestations avec conséquence financière. L’un d’eux présentait une teneur en graines d’ambroisie supérieure à la valeur maximale. Dans l'autre, on a relevé une teneur en métaux lourds trop élevée. Ces produits ont été retirés du marché et détruits ou renvoyés.

OGM sous surveillance
Sur les 1248 échantillons d’aliments pour animaux de rente prélevés, 251 aliments composés et 122 matières premières ont été examinés quant à la présence d’organismes génétiquement modifiés (OGM). Un aliment a fait l'objet d'une contestation car la déclaration manquait dans une langue officielle.


Adresse pour l'envoi de questions

Michel Geinoz, Responsable du Contrôle Officiel des aliments pour animaux
Agroscope, Institut des sciences en production animale
Rte de la Tioleyre 4, Case postale 64, CH-1725 Posieux, Suisse
michel.geinoz@agroscope.admin.ch
+41 (0)26 407 73 92

Régis Nyffeler, Service médias
Agroscope
Rte de la Tioleyre 4, Case postale 64, CH-1725 Posieux, Suisse
regis.nyffeler@agroscope.admin.ch
+41 (0)26 407 72 79


Auteur

AGROSCOPE
http://www.agroscope.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-51995.html