Lucerne parmi les 15 destinations les plus performantes de l’Espace alpin

Berne, 21.01.2014 - A intervalles réguliers, BAKBASEL analyse, au moyen de l’outil «BAK TOPINDEX», la performance des destinations suisses. Au cours des deux dernières années, il s’est avéré que de nombreuses destinations de l’Espace alpin suisse ont été moins performantes qu’auparavant. En effet, l’ensemble du secteur touristique suisse vient de vivre quelques années difficiles, caractérisées par une demande défaillante des marchés d’origine traditionnels d’Europe occidentale, demande sanctionnée par le cours de change défavorable entre le franc et l’euro. Néanmoins, en 2012, quelques destinations suisses se sont montrées particulièrement performantes. Ce constat vaut tout particulièrement pour Lucerne qui occupe le 5e rang dans la liste du «BAK TOPINDEX».

En 2012, la destination Lucerne, située en Suisse centrale, s’est positionnée au cinquième rang du «BAK TOPINDEX», calculé sur l’année touristique complète; elle devient ainsi la destination suisse la plus performante. Lucerne a bien exploité ses capacités d’accueil hôtelières, tout en augmentant ses parts de marché. Lucerne doit surtout son classement en tête du tableau à la performance extraordinaire réalisée pendant l’été.

Durant l’année touristique 2012, le Kleinwalsertal dans le Vorarlberg s’est distingué comme la destination la plus performante de tout l’Espace alpin. Le Kleinwalsertal est abonné aux premiers rangs du «BAK TOPINDEX»; en 2012, il s’est placé en tête de liste grâce à son excellent taux d’occupation et ses prix relatifs. La destination Kleinwalsertal a une forte vocation familiale et, autre atout, elle est reliée au domaine skiable allemand d’Oberstdorf. De surcroît, cette destination a l’avantage d’être très prisée autant en été qu’en hiver.

En 2012, le Grossarltal, habitué à être classé premier au cours des années précédentes, a occupé la deuxième place. C’est son important taux d’occupation et une évolution remarquable des nuitées qui lui ont à nouveau assuré une des premières places du classement. Cette destination, située dans le territoire de Salzbourg, présente l’avantage d’avoir une forte proportion d’hôtels haut de gamme et relativement peu de lits dans des résidences secondaires.

Le «BAK TOPINDEX» est établi non seulement pour l’année touristique dans sa totalité, mais encore pour la saison d’été et la saison d’hiver séparément.

2 destinations suisses dans le TOP 15 de l’été
Pour la saison d’été 2012, deux destinations suisses ont réussi à se hisser parmi les 15 meilleures d’entre elles. La destination Lucerne s’est placée en position de tête; elle affiche un excellent taux d’occupation et peut, par ailleurs, se réjouir d’une bonne rentabilité, car les nuitées dans ses hôtels, de plus en plus demandées, sont vendues au prix fort. Eu égard aux difficultés que le cours élevé du franc suisse a engendrées au niveau du tourisme en Suisse, ce résultat est très appréciable. Déjà en 2007, 2008 et 2010, Lucerne avait été la destination estivale la plus prisée. Tout en étant idéalement située au bord du lac des Quatre-Cantons, Lucerne offre une multitude de points d’attraction pour les touristes. Interlaken est la deuxième destination suisse classée au TOP 15 (7e rang). Cette ville bénéficie également d’un assez bon taux d’occupation de ses capacités hôtelières. L’atout d’Interlaken consiste dans la combinaison prometteuse lacs et montagne. Tant Lucerne qu’Interlaken ont l’avantage d’être très bien positionnées sur le marché asiatique, très porteur. Pendant l’été 2012, environ 30% de la demande touristique à Interlaken et approximativement 25% à Lucerne émanait de la clientèle asiatique. Dans ces deux destinations, les touristes asiatiques ont donc devancé la quote-part des voyageurs originaires de l’Europe occidentale.

Pour la saison d’été, le TOP 15 répertorie 2 destinations suisses, 1 allemande, 4 italiennes et 8 autrichiennes. La répartition de ces destinations sur différentes régions et sous-régions nationales de l’Espace alpin démontre que le succès du tourisme alpin ne relève pas seulement de la quantité, mais aussi de la qualité, et que l’on peut y parvenir sous les conditions cadres les plus diverses.

Le classement d’hiver est dominé par les destinations autrichiennes
La destination Lech-Zürs détient le palmarès pendant le semestre d’hiver, suivie par la destination tyrolienne Serfaus-Fiss-Ladis ; Paznaun se classe troisième. Le classement de l’hiver 2012, très clairement dominé par les destinations autrichiennes, ne comprend aucune destination suisse parmi les 15 meilleures destinations. Les 14 premières places du classement sont accaparées par les destinations autrichiennes, laissant tout juste la 15e place à la destination italienne du Val Gardena.

Et les destinations urbaines?
Le benchmarking du tourisme urbain établit une comparaison à l’échelle internationale des cinq plus grandes villes suisses – Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich – avec les destinations urbaines Barcelone, Florence, Fribourg-en-Brisgau, Heidelberg, Munich, Prague, Salzbourg, Stuttgart, Vérone et Vienne. Selon le «BAK TOPINDEX» 2012 pour les destinations urbaines, Barcelone emporte la position d’excellence de l’échantillon. Genève et Zurich sont les villes suisses les plus performantes; elles se placent au 7e, respectivement au 10e rang.

Benchmarking du tourisme
Pour le compte du Secrétariat à l’économie SECO, ainsi que des principales régions de villégiature suisses (BE, GR, TI, VS, VD, ZS), BAKBASEL réalise, à intervalles réguliers, une analyse de la performance d’environ 150 destinations de l’Espace alpin européen. Ce travail se fait dans le cadre du projet «programme de benchmarking international pour le tourisme suisse». Le programme de benchmarking n’englobe pas uniquement les destinations alpines, mais également toutes les formes de tourisme de pertinence pour le tourisme suisse. L’objectif de ce programme consiste à renforcer la compétitivité des destinations et régions suisses, en créant les bases d’un système de prises de décisions fondées sur les évidences («Evidence-Based Decision-Making»).


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-51715.html