Première rencontre trilatérale officielle entre la France, l'Allemagne et la Suisse sur les futurs objectifs de développement durable

Berne, 20.06.2013 - Les représentants officiels du groupe France-Allemagne-Suisse au sein du Groupe de travail ouvert sur les Objectifs de développement durable (ODD) se sont rencontrés pour la première fois à Berne. Le directeur de la Direction du développement et de la coopération Martin Dahinden a ainsi reçu le ministre d’Etat allemand Michael G. Link et Sujiro Seam, représentant du ministre français délégué au développement Pascal Canfin. Les trois parties souhaitent faire avancer ensemble le processus de consensus en vue d'adopter un nouveau cadre mondial de développement durable.

En juin 2012, lors de la conférence Rio+20 sur le développement durable, la communauté internationale a décidé d'élaborer des objectifs de développement durable (ODD). Le document final de Rio+20, intitulé L'avenir que nous voulons, prévoit la création d'un groupe de travail intergouvernemental et ouvert chargé de soumettre, lors de la 68e session de l'Assemblée générale de l’ONU (entre septembre 2013 et septembre 2014), un rapport contenant une proposition d'ODD. Ces objectifs doivent tenir compte des dimensions sociale, économique et environnementale du développement durable, les intégrer de manière équilibrée et s'inscrire dans la ligne du programme de développement des Nations Unies pour l’après-2015. Ce programme définit le cadre de développement devant succéder aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) après leur échéance en 2015. L'importance des ODD réside dans le fait qu'ils peuvent contribuer à remodeler la scène sociale et économique et à assurer ainsi un développement durable pour tous. Ils peuvent en particulier faire progresser l'éradication de la pauvreté, améliorer les conditions de vie de toutes les populations et préserver la planète pour les générations présentes et futures.

La France, l'Allemagne et la Suisse partagent un siège au sein du Groupe de travail ouvert sur les ODD et réfléchissent ensemble aux moyens d’assurer le développement durable et l'éradication de la pauvreté extrême d'ici 2030. Les représentants de haut niveau des trois Etats membres se sont accordés sur l'importance d'allier leurs forces pour faire progresser le processus de consensus sur de nouveaux ODD au sein du groupe.

Le directeur de la Direction du développement et de la coopération Martin Dahinden, le ministre d’Etat allemand Michael Link et Surijo Seam, représentant du ministre français délégué au développement Pascal Canfin, ont confirmé que les trois pays soutiennent un programme dynamique et universel visant à utiliser les facteurs clés que sont les dimensions économique, sociale et environnementale afin de concrétiser le développement durable. Ils ont rappelé qu'une entreprise d’une telle envergure exigeait de fixer des objectifs applicables à tous les pays, compte tenu de leurs réalités et capacités propres ainsi que de leurs politiques et priorités. Les représentants des trois pays ont convenu qu'il importait de se fonder, dans la formulation des objectifs, sur les principes suivants: respect des droits de l'homme et de la capacité de charge de la Terre, inclusion sociale et implication accrue en faveur des plus vulnérables.

La France, l'Allemagne et la Suisse sont d'avis que les débats internationaux sur le nouveau programme pour l’après-2015, qui doit succéder aux OMD et intégrer les ODD, représente une opportunité unique de créer un programme universel susceptible de garantir une vie meilleure à tous les êtres humains aujourd'hui et demain. L'événement spécial consacré aux OMD et au programme pour l’après-2015, organisé le 25 septembre à New York à l'occasion de la 68e Assemblée générale des Nations Unies, sera une étape clé pour renforcer l'implication en faveur des OMD et définir les grandes lignes d'un programme unique. Les représentants saluent les précieuses contributions au rapport du secrétaire général des Nations Unies qui seront présentées aux Etats membres à cette occasion, notamment le rapport du Groupe de haut niveau, qui apporte une pierre fondamentale à l'édifice, notamment pour les activités du Groupe de travail ouvert. Ce dernier jouera un rôle crucial dans les discussions sur le programme pour l’après-2015. Les trois pays feront de leur mieux pour l’aider à fournir des recommandations solides et audacieuses concernant les ODD et le nouveau partenariat mondial.

Ils ont convenu de poursuivre leur dialogue trilatéral de haut niveau.

Contact:
 
• Michael Gerber, ambassadeur, représentant spécial pour le développement durable global, DFAE/DDC, +41 31 234 72 26
• Mathilde Bouyé, coordinatrice de la task force française pour l'après-2015, Ministère des affaires étrangères, France, +33 1 43 17 73 50
• Julia Kahrl, bureau du ministre d’Etat allemand Michael Link, Ministère des affaires étrangères, Allemagne, + 49 30 28 17 0


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-49361.html