L'ancienne variété de pomme Alant tient tête au feu bactérien

Wädenswil, 19.11.2012 - Une variété de pomme provenant de Gondiswil (BE), presqu'inconnue jusqu'alors, a éveillé l'attention des chercheurs en raison de sa résistance à l'égard du feu bactérien. C'est en étudiant les caractéristiques des anciennes variétés de fruits suisses pour le compte de l'association Fructus que les spécialistes d'Agroscope sont tombés par hasard sur Alant. Ses bonnes caractéristiques permettent de lui prédire un avenir en tant que variété de pomme à jus de premier ordre et en tant que précieuse variété parente pour la sélection de pommes.

Le dernier arbre connu de la variété de pommes suisses Alant fut victime d'une tempête il y a quelques années. Mais par bonheur, cette variété avait été recensée dans le cadre d'un projet du «plan d'action national pour la conservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture» (PAN-RPGAA; voir détails dans l'encadré). Plantée dans différentes collections variétales, Alant a survécu. L'objectif du projet PAN est en effet d'étudier la diversité des caractéristiques des variétés de pommes recueillies pour la mettre à la disposition des sélectionneurs et producteurs.

L'épreuve du feu en serre sécurisée

En dehors des caractéristiques internes et externes des fruits, les spécialistes d'Agroscope ont également relevé les caractéristiques des arbres, créé des profils de génétique moléculaire et étudié la sensibilité des variétés à la tavelure, l'oïdium et le feu bactérien. Ils ont inoculé le feu bactérien à des jeunes arbres de variétés anciennes dans la serre sécurisée d'Agroscope. Et c'est à cette occasion qu'ils ont remarqué Alant. Alors que les autres variétés développaient en partie des symptômes massifs de la maladie en l'espace de très peu de temps, Alant présentait quant à elle une résistance élevée à l'égard de cette maladie bactérienne.

Parmi les plus de 200 variétés de pommes et de poires de l'inventaire fruitier national testées jusqu'alors, aucune autre variété n'a pu offrir d'aussi bon résultat. D'autres variétés se distinguent de temps à autre par une moindre vulnérabilité (Schneiderapfel ou Heimenhofer par exemple), mais Alant les surpasse toutes.

Alant a d'autres atouts dans ses gènes

Outre sa résistance au feu bactérien, Alant est également une bonne variété de table et une bonne pomme à jus. Ceci la rend intéressante notamment pour la culture de pommes à jus dans les vergers haute-tige traditionnels. Cette précieuse pomme en tant que variété parente a par ailleurs été promue au rang de «princesse héritière» pour le programme de sélection d'Agroscope. Alant a déjà été croisée avec d'autres variétés, dans l'espoir qu'elle transmette ses caractéristiques positives, notamment en ce qui concerne le feu bactérien, à la génération suivante.

Avec le dernier arbre de sa variété, Alant a commencé une nouvelle «carrière» en tant que variété de pommes redécouverte pour les producteurs et en tant que variété parente prometteuse pour la sélection de nouvelles variétés de pommes destinées aux consommatrices et consommateurs.

   ---  

Bernoise à cœur ou racines allemandes?

La désignation «Alant» fut temporairement source de confusion, la littérature spécialisée faisant état d'une variété ancienne du nord de l'Allemagne portant le nom de «pomme Alant». Des examens de génétique moléculaire et la comparaison d'échantillons de fruits permirent toutefois de conclure que ces deux pommes Alant sont bien deux variétés distinctes. La pomme Alant découverte à Gondiswil semble donc être une vraie Bernoise. Elle aurait disparu à jamais sans le programme PAN-RPGAA de l'Office fédéral de l'agriculture. Cet exemple montre bien l'importance des travaux menés dans le cadre du PAN-RPGAA.

FRUCTUS a commencé à multiplier de premiers arbres haute-tige de cette variété afin d'obtenir un complément d'informations. Cette mesure a également pu voir le jour grâce à la nouvelle collaboration de FRUCTUS avec IP-Suisse et Migros.

Plus de détails sur PAN-RPGAA

C'est dans le cadre du PAN-RPGAA que le projet «Description des ressources génétiques fruitières» (BEVOG) est soutenu financièrement par l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) et réalisé par Agroscope pour le compte de Fructus. Le projet pourvoit chaque année au recensement des caractéristiques de quelque 300 variétés de fruits. Alant est originaire de Gondiswil, dans le nord-est du canton de Berne. L'inventorisation de toutes les variétés anciennes de fruits et de baies réalisée entre 2000 et 2005 sur l'ensemble du territoire suisse ne permit de découvrir qu'un seul arbre de cette variété. Des greffons en furent prélevés, permettant ensuite de produire de jeunes arbres destinés à la conservation dans les collections de variétés fruitières. C'est grâce à cette mesure que cette variété a pu être conservée pour la postérité.


Adresse pour l'envoi de questions

Kaspar Hunziker, chef de projet partiel 04 PAN-P21
Sélection et ressources génétiques fruitières
Station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil ACW
Case postale, CH-8820 Wädenswil, Suisse
kaspar.hunziker@acw.admin.ch
+41 (0)44 783 6180

Klaus Gersbach, Fructus
Wangenerstr. 22, 8307 Effretikon
klaus.gersbach@fructus.ch
+41 (0)79 231 58 38

Carole Enz, Service médias
Station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil ACW
Case postale, CH-8820 Wädenswil, Suisse
carole.enz@acw.admin.ch
+41 (0)44 783 62 72, +41 (0)79 593 89 85



Auteur

AGROSCOPE
http://www.agroscope.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-46765.html