Une comparaison européenne montre que les villes suisses viennent en tête en matière de consommation de cocaïne

Dubendorf, 06.08.2012 - Environ 360 kg de cocaïne sont consommés quotidiennement en Europe. C’est ce que rapporte une équipe internationale de scientifiques avec le concours de l’Institut de recherche sur l’eau Eawag, dans le numéro actuel de la revue spécialisée «Science of the Total Environment». Les chercheurs ont analysé les eaux usées d’environ 15 millions de personnes dans 19 villes européennes en vue d’y déceler la présence de différentes drogues. Des analyses comparables menées en Suisse montrent que la consommation de cocaïne y est élevée par comparaison avec le reste de l’Europe.

La cocaïne est considérée comme une drogue associée à un style de vie et elle est appréciée dans les soirées festives ou comme dopant pour accroître les performances. Pour déterminer les quantités de cocaïne consommées, une équipe internationale de scientifiques a effectué avec le concours de l’Eawag des analyses d’eaux usées dans 19 grandes villes européennes selon un processus uniformisé et mis en évidence la présence de cocaïne et d’autres drogues. Une semaine durant, les chercheurs ont mesuré la concentration des diverses substances et en ont évalué la consommation effective. Christoph Ort, du département Gestion des eaux urbaines de l’Eawag, et son équipe, ont contribué de manière déterminante à la conception de l’étude et à la garantie de la qualité, afin que les divers systèmes d’évacuation des eaux usées des différentes villes puissent être comparés entre eux de manière objective.

Parmi les villes étudiées, Anvers et Amsterdam viennent en tête en ce qui concerne la consommation de cocaïne, avec en moyenne plus de 1,5 g de cocaïne par jour pour 1000 habitants. Barcelone, Londres, Milan et Paris, entre autres, occupent le milieu du classement avec 0,5 à 1 g. Dans les villes scandinaves comme Stockholm, Oslo ou Helsinki, la consommation est en revanche très faible et se situe en dessous de 0,15 g par jour pour 1000 habitants. Une extrapolation sur la base de ces valeurs permet d’évaluer la consommation totale de cocaïne par jour en Europe à près de 360 kg. Ce chiffre correspond à environ 10 à 15 % de la production mondiale de cocaïne estimée par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime. [1]

  

Consommation plus élevée dans les villes suisses

 

L’an dernier, l’Eawag et l’Université de Berne avaient déjà publié dans la revue spécialisée «Water Research» une étude sur la présence de cocaïne dans les eaux usées des villes de Berne, Genève, Lucerne et Zurich. «Les quantités de cocaïne dans les eaux usées de ces villes se situaient dans la même fourchette que celle des villes européennes présentant la consommation la plus élevée», déclare Christoph Ort. À noter que pendant les week-ends et certaines manifestations événementielles comme la Street Parade de Zurich ou d’autres festivals de musique, la quantité était deux à quatre fois plus élevée qu’en semaine. Ces résultats se basent sur des mesures journalières effectuées ponctuellement en 2009 et non pas sur des données collectées simultanément sur une semaine comme ce fut le cas pour les villes européennes.

C’est pourquoi les chercheurs suisses ont participé cette année à la nouvelle campagne internationale de mesure lors de laquelle, outre Bâle, Berne, Genève, Saint-Gall et Zurich, de nombreuses autres villes européennes et américaines ont été étudiées. L’Eawag s’intéresse ici particulièrement à la qualité des données ainsi qu’à la présence et au comportement de micropolluants tels que les médicaments et les produits chimiques domestiques dans les eaux usées. Les nouvelles connaissances ainsi acquises permettront de réduire les micropollutions des eaux.

 
[1] www.unodc.org/documents/wdr/WDR_2008/WDR_2008_eng_web.pdf


Adresse pour l'envoi de questions

Dr. Christoph Ort
Eawag – L’Institut de Recherche de l’Eau du Domaine des EPF
Département Gestion des eaux urbaines
Überlandstrasse 133, 8600 Dübendorf
Tel. +41 (0)58 765 52 77, E-Mail: christoph.ort@eawag.ch


Auteur

Eawag: L'Institut de Recherche de l'Eau du Domaine des EPF
http://www.eawag.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-45537.html