Adaptation des sanctions à l’encontre de la Guinée-Bissau

Berne, 15.06.2012 - Le 15 juin 2012, le Conseil fédéral a adapté les sanctions prises à l’encontre de la Guinée-Bissau et soumis quinze autres membres du gouvernement putschiste aux sanctions. La Suisse se rallie ainsi aux mesures décrétées le 31 mai dernier par l’Union européenne.

L'adaptation vise à soumettre aux sanctions quinze nouveaux membres de haut rang appartenant au commandement militaire de la Guinée-Bissau. Les avoirs et d'autres valeurs patrimoniales de ces personnes en Suisse sont gelés. Par ailleurs, il est interdit à ces personnes d'entrer en Suisse ou de transiter par notre pays.

Réagissant au coup d'Etat militaire fomenté le 12 avril 2012 en Guinée-Bissau, le Conseil fédéral a édicté, le 1er juin 2012, des sanctions à l'encontre de six membres de haut rang appartenant au commandement militaire. Comme la tension ne retombe pas dans le pays, il a décidé de se rallier aux mesures prises par l'Union européenne et d'élargir les sanctions. Les nouvelles mesures prendront effet le 16 juin 2012.

Le Conseil fédéral continue d'appuyer la requête du Conseil de sécurité des Nations Unies et celle de l'Union européenne, qui appellent le commandement militaire à céder le pouvoir pour permettre le rétablissement de l'ordre constitutionnel et le respect des processus d'élections démocratiques.


Adresse pour l'envoi de questions

Antje Baertschi, cheffe de la Communication du SECO, tél. 031 323 52 75

Marie Avet, cheffe suppléante de la Communication du SECO, tél. 031 322 40 20



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-44970.html