La situation sur le marché du travail en décembre 2011 / moyennes de l'année 2011

Berne, 09.01.2012 - Le chômage en décembre 2011. Selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie SECO, à fin décembre 2011, 130’662 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 9’553 de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a augmenté, passant de 3,1% en novembre 2011 à 3,3% pendant le mois sous revue. Le chômage a diminué de 17’974 personnes (-12,1%) par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

Le chômage des jeunes en décembre 2011
Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a augmenté de 773 personnes (+4,3%), passant à 18’858. Par rapport au même mois de l’année précédente, il a diminué de 3’469 personnes (-15,5%).

Demandeurs d'emploi en décembre 2011
L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 185’706 personnes, soit 8’025 de plus que le mois précédent et 26’003 (-12,3%) de moins qu'au même mois de l'année précédente.

Places vacantes annoncées en décembre 2011
Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP a quant à lui diminué de 2’361 en décembre 2011, passant à 15’034.

Réductions de l'horaire de travail décomptées en octobre 2011
En octobre 2011, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 5’112 personnes, soit 1’131 de plus (+28,4%) que le mois précédent. Le nombre des entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 66 unités (+16,8%), passant à 459, celui des heures de travail perdues de 66’280 unités (+34,4%), pour s’établir à 259’203 heures. L’année précédente à la même époque (octobre 2010), le chômage partiel avait sévi dans 1’054 entreprises, touchant 8’144 personnes et entraînant la perte de 444’167 heures de travail.

Personnes arrivées en fin de droits en octobre 2011
Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2’342 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois d’octobre 2011.


Rétrospective: chômage en 2011 / moyennes de l'année 2011
Il est réjouissant de constater que le marché suisse du travail s'est bien maintenu pendant la plus grande partie de l'année, malgré le ralentissement économique mondial et la force du franc. Toutefois, au cours de ces derniers mois, les signes indiquant la fin de cette évolution positive se sont renforcés.
Entre le mois de janvier et le mois de juillet, le nombre des chômeurs a reculé de 148’784 à 109’200 personnes, ce qui correspond à une baisse de près de 40’000 personnes. Ce recul au premier semestre est contrebalancé par une progression d’environ 20’000 personnes au deuxième semestre. Après une hausse modérée en octobre, les chiffres du chômage sont remontés significativement, en particulier en novembre (+5’931 personnes) et en décembre (+9’553 personnes), principalement en raison de facteurs saisonniers. L’effectif des chômeurs à la fin de l’année 2011 est donc de 130’662 personnes.
 
Toutefois, avec 122’892 personnes enregistrées, l’effectif moyen des chômeurs de l’année sous revue reste moins important qu’en 2010, avec environ 29’000 personnes de moins. Conséquence de cette évolution, le taux de chômage moyen pour l’année 2011 est de 3,1%, ce qui constitue un recul marquant ( 0,8 point de pourcentage) par rapport à l’année précédente (3,9%). Le taux de l’année 2011 s’inscrit, au passage, parmi les trois meilleurs résultats de ces neuf dernières années.

Les demandeurs d’emploi (somme des chômeurs inscrits et des demandeurs d’emploi qui ne sont pas au chômage) voient également leur effectif évoluer dans la foulée des chiffres du chômage: en janvier leur nombre était de 210’916
personnes avant de reculer d’environ 48’400 personnes pour s’établir à 162’530 à fin juillet. En octobre, puis de façon plus marquée en novembre et décembre sous l’influence de facteurs saisonniers, ce chiffre est remonté à 185’706 personnes. La moyenne annuelle boucle sur un effectif de 179’693 demandeurs d’emploi, soit encore environ 36’000 personnes de moins que l’année précédente ( 16,6%).

L'exercice 2011 se soldera pour le fonds de compensation de l'assurance-chômage, selon les estimations actuelles, par des recettes de cotisations de 6,07 milliards de francs (2010: 5,20 milliards) et des recettes totales de 7,12 milliards de francs (2010: 5,72 milliards), des dépenses totales de 5,55 milliards de francs (2010: 7,42 milliards) et un excédent de recettes de 1,57 milliard de francs (2010: excédent de dépenses de 1,70 milliard). Les prêts cumulés accordés par la Trésorerie de la Confédération s'élèvent à 6,0 milliards de francs (2010: 7,4 milliards).
Le montant des recettes totales englobe 0,5 milliard de francs que le fonds de compensation de l’assurance-chômage a reçu dans le cadre du train de mesures relatif au financement de futures mesures visant à lutter contre les effets du franc fort.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-42894.html