Fin de la prolongation de l’Année européenne de la conservation de la nature: L’Année de la conservation de la nature 1995 a été couronnée de succès

Berne, 06.05.1998 - Le Comité national pour la 2e Année européenne de la conservation de la nature a mis un terme à ses activités et rendu compte de ses travaux au Conseil fédéral. Ce dernier est prêt à assurer la poursuite des programmes.

Le 10 juin 1996, le Conseil fédéral avait pris connaissance du compte rendu du Comité national sur l’Année européenne de la conservation de la nature 1995 (AECN’95) en Suisse et prolongé son mandat jusqu’à la fin de 1997. Cette mesure devait permettre au comité (direction: Christoph Eymann, Conseiller national) de garantir le suivi des programmes entamés et d’assurer la mise en oeuvre du manifeste de Berne.

Le Congrès de Bâle - qui a eu lieu du 22 au 26 octobre 1997 et a débouché sur une déclaration, ainsi que le rapport « La recherche en matière de protection de la nature et du paysage et sa transposition dans la pratique » - ont mis un terme aux activités supplémentaires du Comité national. Dans un rapport final, celui-ci rend compte au Conseil fédéral des résultats de ses travaux. Il lui recommande notamment d’intégrer dans sa politique les exigences de la Déclaration de Bâle et du manifeste de Berne, de les mettre en oeuvre dans notre pays et de favoriser leur diffusion en Europe. Il l’exhorte en outre à concrétiser les recommandations émises dans le rapport « La recherche en matière de protection de la nature et du paysage ».

Le Conseil fédéral a pris connaissance du rapport final et des recommandations du Comité national. Il constate que de nouvelles formes de discussion et de nouveaux moyens d’action ont pu être lancés, qui déploient leurs effets bien au-delà de l’AECN’95 proprement dite. C’est ainsi que la conception « Paysage Suisse », adoptée le 19 décembre 1997, vise le maintien ainsi que la gestion durable de la diversité biologique et paysagère, en collaboration avec tous les partenaires concernés. Un programme de surveillance de la diversité biologique en Suisse est en train d’être mis sur pied. A l’échelon européen, notre pays s’engage également en faveur de la collaboration entre défenseurs et utilisateurs de la nature.

Les activités principales du Comité national en 1996 et en 1997

  • La fondation Nature et économie, lancée à l’occasion des Journées de la nature qui ont lieu en 1995 au Palais fédéral, a commencé ses activités en mars 1997. Elle a pour objectif d’aménager d’ici à l’an 2000 dix pour cent des 250 km2 de terrains industriels de manière proche de l’état naturel. Plusieurs entreprises ont déjà été certifiées pour les surfaces qu’elles ont aménagées. 
  • Grâce au soutien du Comité national, l’Office fédéral de l’économie des eaux (OFEE) a réussi à introduire dans plusieurs cantons sa nouvelle stratégie de protection contre les crues par des méthodes naturelles. Dans le canton de Thurgovie, un premier secteur de 9 km a été revitalisé le long de la Thur. Dans le canton d’Uri, la mise en oeuvre d’une stratégie de ce genre est en voie de réalisation. Fin juillet 1997, le Conseil d’Etat du canton de Nidwald a adopté une stratégie comparable pour l’Aa dans la région d’Engelberg. Ce projet est également en voie de concrétisation. 
  • Le « Forum de la compensation écologique dans l’agriculture », mis sur pied par l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) dans le cadre de l’AECN’ 95, a soumis à l’administration fédérale des propositions pour la révision de l’ordonnance sur les contributions écologiques. L’harmonisation des dispositions d’exécution et la recherche de solutions pour un partenariat entre l’agriculture et la protection de la nature sont quelques-unes des tâches principales du Forum. 
  • En collaboration avec des scientifiques et des spécialistes du terrain, le Comité national a analysé la recherche suisse en matière de protection de la nature et du paysage. Dans son rapport final, le comité propose au Conseil fédéral différentes mesures visant d’une part à combler les lacunes dans la recherche et d’autre part à améliorer sa transposition dans la pratique. 
  • Dans le cadre de l’AECN’95, des subventions ont été versées à 650 des 750 projets présentés. C’est ainsi que l’inspection des forêts du canton de Fribourg a planté, en collaboration avec des communes et des particuliers, 725 arbres. En 1995, le service de l’aménagement du territoire du canton de Zoug a aménagé 15 km de haies. Le Comité national souhaite faire connaître ces actions exemplaires au public. En 1998, l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) publiera donc une brochure à ce sujet. 
  • Pour favoriser la collaboration entre les instances gouvernementales et les organisations non gouvernementales dans le domaine de la protection de la nature et du paysage, ainsi que l’échange d’expériences avec les pays d’Europe centrale et de l’Est, le Comité national a pris une part importante à la préparation et à l’organisation du Congrès international qui a eu lieu du 22 au 26 octobre à Bâle. Son thème était « Conserver la nature à l’Est et à l’Ouest - de la politique à la pratique.


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-3018.html