Lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme

Berne, 18.06.2009 - La Suisse a décidé de mettre à disposition 5 millions de dollars US en vue de soutenir les efforts des pays pauvres cherchant à établir des mécanismes de contrôle efficaces pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. La mise en œuvre s’effectuera par le biais d’une initiative globale de donateurs multilatéraux du Fonds monétaire international (FMI). La Suisse est la principale donatrice de cette initiative, pour laquelle elle a joué un rôle moteur.

Le Fonds fiduciaire du FMI consacré à cette question, d'un volume total de quelque 30 millions de dollars US pour les années 2009 à 2013, est destiné au financement de l'aide technique. Les pays pauvres obtiennent du soutien pour adapter leurs dispositions nationales à la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme et élever leurs systèmes de contrôle aux standards minimaux reconnus. Il s'agit là d'une condition préalable à une meilleure intégration au marché financier des pays partenaires, qui contribue par ailleurs à renforcer leur gouvernance économique et l'intégrité du système financier international.

La Norvège, le Japon, l'Arabie Saoudite, le Qatar, la Corée du Sud, la Grande-Bretagne, le Luxembourg et la France participent à cette initiative aux côtés de la Suisse. Cette dernière a joué un rôle essentiel dans l'élaboration du contenu de l'initiative et prendra en 2009 la présidence de son comité de pilotage.

La contribution suisse fait partie intégrante des mesures de politique économique et commerciale déployées au titre de la coopération au développement qui ont été adoptées en décembre 2008 par le Parlement. En tant que membre fondateur du Groupe d'action financière (GAFI), la Suisse a contribué au développement des standards minimaux de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, et participe activement, sur le plan international, à la lutte globale contre la criminalité financière transfrontalière. Elle a mis en place un dispositif de défense efficace contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme ainsi qu'un des meilleurs systèmes de restitution d'avoirs de potentats au monde. Par cette contribution au Fonds fiduciaire du FMI, la Suisse souligne son engagement en faveur du renforcement de la stabilité et de l'intégrité du système financier mondial.


Adresse pour l'envoi de questions

Monica Rubiolo, Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO),
Centre de prestations Coopération et développement économiques,
Soutien macroéconomique
Tél. : +41 31 324 07 85

Patricia Steck, Administration fédérale des finances (AFF),
Division des questions financières internationales et de la politique monétaire,
Section Politique contre la criminalité financière internationale
Tél. : +41 31 324 75 52


Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Administration fédérale des finances
http://www.efv.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-27523.html