M. Leuenberger en Inde pour donner un nouvel élan aux négociations sur le climat

Berne, 02.02.2009 - Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger participe pour la deuxième fois au « Sommet sur le développement durable » de New Dehli. Cette rencontre informelle devenue une tradition qui réunit décideurs économiques ou politiques et scientifiques entend faire avancer les discussions autour de la suite à donner à la Convention sur le climat à partir de 2013. Elle a lieu du 5 au 7 février 2009 sur invitation du président du GIEC et prix Nobel de la Paix, Rajendra K. Pachauri.

Fin 2009, la Conférence des Nations Unies sur le climat de Copenhague devrait adopter le nouveau régime climatique qui entrera en vigueur à partir de 2013. Dans cette perspective, différentes rencontres internationales, formelles et informelles, se dérouleront tout au long de cette année pour préparer le terrain d’un accord.

Le « Sommet sur le développement durable de New Delhi », du 5 au 7 février 2009, marque le coup d’envoi de cette série de pourparlers de cette année. Son slogan « Towards Copenhagen: an equitable and ethical approach » en résume l’esprit: les responsables économiques, leaders d’opinion et représentants de la communauté scientifique souhaitent mener un dialogue constructif et donner un nouvel élan aux négociations internationales sur le climat.

Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger se rend pour la deuxième fois au Sommet sur le développement durable de New Delhi. Il participera à la rencontre les 5 et 6 février où, en plus de différentes réunions bilatérales, il tiendra deux discours. Le premier jour de sa visite, il s'adressera à un « Leadership Panel » réunissant Gro Harlem Brundland (ancienne Première ministre norvégienne), Jacques Chirac (ancien président français), le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-Moon et la présidente finlandaise Tarja Halonen.

Au cours de la rencontre des ministres, M. Leuenberger esquissera les contours d’un nouvel esprit de collaboration en matière climatique. Le ministre suisse de l’environnement soulignera que l’intégration du Sud, notamment de l’Afrique, est indispensable pour faire face aux défis du changement climatique. A cette occasion, M. Leuenberger évoquera également l’idée de la Suisse d’instaurer une taxe mondiale sur le CO2, reposant sur le principe du pollueur-payeur, et démontrera que ce dispositif pourrait profiter aux pays pauvres et particulièrement touchés par le changement climatique. Il sera aussi discuté de la manière dont les pays de transition, comme l’Inde, le Brésil et la Chine, peuvent être mieux intégrer au nouveau régime climatique.

Le Sommet sur le développement durable de New Dehli est organisé par le gouvernement indien et l’Institut indien de l’énergie et des ressources (TERI). La forme retenue – une rencontre ministérielle informelle – doit permettre un échange d’idées ouvert entre les participants. Le directeur général du TERI, Rajendra K. Pachauri, est aussi président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2007. La manifestation est soutenue entre autres partenaires par la Suisse.

Deuxième pays le plus peuplé au monde et caractérisé par une économie en plein développement, l’Inde joue un rôle clé dans la politique climatique internationale, aussi bien en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre que la lutte contre le changement climatique.


Adresse pour l'envoi de questions

DETEC, Service de presse, Palais fédéral Nord, 3003 Berne, +41.31.322.55.11



Auteur

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-25145.html