Récolte du blé génétiquement modifié

Zurich, 14.08.2008 - L’essai en plein champ sur du blé génétiquement modifié résistant à l’oïdium a pu être achevé au début du mois d’août. Les plantes ont été récoltées soigneusement à la main par les chercheuses et les chercheurs impliqués dans le projet. Ce fut une opération laborieuse. Après la phase de séchage, elles seront analysées en laboratoire. Les semences obtenues seront épurées et préparées pour le semis au printemps prochain.

Après que la parcelle d'essai ait été sévèrement endommagée par des vandales au milieu du mois de juin, on ne sait pas encore combien de projets pourront être totalement évalués et quels essais devront être renouvelés l'année prochaine. Les études portant sur la sécurité biologique des plantes génétiquement modifiées sont notamment concernées par les dégradations. Cette année, en ce qui concerne les interactions du blé génétiquement modifié avec l'environnement, les autres plantes, les organismes du sol ou les insectes, il sera difficile de présenter des résultats solides. En revanche, les mesures qui portent sur l'infestation par les champignons ont en grande partie pu être réalisées avant les dégradations. Il sera donc possible de tirer des conclusions sur l'effet de la résistance à l'oïdium en plein champ. Les premiers résultats sont attendus pour la fin de l'année.

La parcelle d'essai ne sera pas travaillée jusqu'au printemps prochain, car des observations postérieures sont en cours. Au printemps prochain une nouvelle culture sera mise en place sur la surface.

L'essai en plein champ fait partie du Programme national de recherche 59 „Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées", géré par le Fonds national suisse sur mandat du Conseil fédéral et financé par des fonds publics. Avec l'aval de l'Office fédéral de l'environnement, les plantes ont été semées début mars. En collaboration avec les chercheurs des Universités de Bâle, Berne, Lausanne et Neuchâtel, les scientifiques de l'Université de Zurich, de l'EPF Zurich et des stations de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART et Agroscope Changins-Wädenswil ACW participent au projet.


Adresse pour l'envoi de questions

Dr Petra Bättig-Frey
Communication consortium-blé.ch
Tél. 044 632 55 20
Courriel: info@konsortium-weizen.ch

Dr Denise Tschamper
Communication
Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART,
Reckenholzstrasse 191, 8046 Zurich
Tél. 044 377 72 69
Courriel: denise.tschamper@art.admin.ch

Prof. Wilhelm Gruissem
Membre du Steering Committee consortium-blé.ch
Tél. 044 632 08 57
Courriel: wilhelm.gruissem@ipw.biol.ethz.ch


Auteur

Office fédéral de l'agriculture
http://www.blw.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-20630.html