La Bibliothèque nationale (BN), les bibliothèques cantonales de Suisse romande, le Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale (RERO) et Presse Suisse s’engagent en faveur de la numérisation des journaux romands

Genève, 02.05.2008 - La Bibliothèque nationale (BN) et Presse Suisse – l’association des éditeurs de journaux et de périodiques romands – présentent, dans le cadre du Salon du Livre, un catalogue de recommandations commun pour donner un cadre à la numérisation des collections historiques et contemporaines de la presse romande. Un projet coopératif qui fédère également les bibliothèques cantonales de Suisse romande et le Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale (RERO).

Un patrimoine commun de première importance
Au cours des deux derniers siècles, les éditeurs de journaux ont constitué, au jour le jour, un verbatim de la vie de notre pays, de nos cantons et de ses habitants qui constitue un patrimoine national de première importance.

Depuis leur origine, les bibliothèques patrimoniales de Suisse, nationale ou cantonales, se sont attachées à préserver ce patrimoine, à le rendre accessible aux publics de chercheurs, d’étudiants, de journalistes et de citoyens curieux. A l’heure où le réseau internet a pris le relais des anciennes pratiques d’accès à l’information, les bibliothèques se doivent de jouer le jeu et d’offrir un accès au contenu des principaux quotidiens sous forme électronique.

Des responsabilités partagées, un projet commun
Les possibilités de la numérisation et les technologies de l’information offrent désormais, aux éditeurs de journaux et aux bibliothèques, une opportunité de collaborer à un programme de conservation, de mise en valeur et de diffusion de ce patrimoine. Cette démarche a été inspirée par un premier projet impliquant Le Temps, la Bibliothèque nationale suisse et la Bibliothèque de Genève pour numériser et rendre accessible la collection complète du Journal de Genève (1826-1998).

Nommé « Un Patrimoine en ligne », ce catalogue de recommandations jette les bases d’une collaboration étroite entre les bibliothèques et les éditeurs de journaux ; il permet d’unir des compétences complémentaires afin :

  • d’assurer la préservation de cet élément central du patrimoine national
  • de le rendre accessible au public et en particulier aux journalistes et aux chercheurs et d’en favoriser ainsi l’exploitation tant scientifique que journalistique
  • de contribuer au rayonnement de la Suisse dans la visée d’une bibliothèque électronique mondiale
  • de réaliser un partenariat exemplaire, pragmatique et efficace, entre les secteurs privés et publics dans le respect des missions spécifiques de chacun.

Un panorama complet de la presse romande
Pour la Suisse romande, les journaux concernés par ce projet sont tout d’abord les quotidiens recensés dans l’inventaire établi par les bibliothèques de RERO en 2006, ainsi que tous les journaux, avec une périodicité plus restreinte, qui sont conservés dans les bibliothèques à vocation patrimoniale (voir le lien).

Un cadre pour des actions ponctuelles
L’accord-cadre « Un Patrimoine en ligne » constitue un papier de recommandations pour la mise sur pied de projets ponctuels de collaboration entre tel éditeur et telle bibliothèque, concernant un ou plusieurs titres de journaux. Ce document sera complété par des modèles de contrats et d’appels d’offres.

Cette manière de faire donne un cadre cohérent à l’ensemble des projets de numérisation tout en respectant la spécificité de chacun qui est déterminée par l’implantation, le rayonnement local ou international du titre, ainsi que par la place respective des intérêts publics et commerciaux dans le montage du projet. Il s’agit en quelque sorte de définir les « règles du jeu » qui éviteraient également que ne se répètent, dans des contextes différents, les mêmes interrogations et démarches.

Les différents points de l’accord

a) La numérisation
Il s’agit de définir des normes et de standards pour faciliter l’élaboration d’un portail d’accès et répondre aux besoins des partenaires.

b) L’accès et la consultation
Pour un accès efficace aux documents, ceux-ci doivent être accompagnés de métadonnées précises qui seront définies par les bibliothèques.

L’accès aux collections numérisées pourra intervenir tant à partir des sites internet des éditeurs que de ceux des bibliothèques. A l’exception des usages à court et à moyen termes que les éditeurs peuvent se réserver, la consultation sera en principe sans frais pour l’usager.

c) L’hébergement et la conservation à long terme
La mission des bibliothèques consiste à assurer la conservation à long terme des collections numériques. Celle des éditeurs consiste à transférer régulièrement vers les bibliothèques des versions fac-simile numériques dans un but d’archivage à long terme.

d) Le modèle financier
Le business plan est déterminé de cas en cas, selon le modèle d’exploitation des ressources et l’apport de chacun des partenaires. Le modèle financier portera sur l’ensemble du projet, à savoir la numérisation, l’organisation de l’accès et l’hébergement / conservation à long terme et non pas sur un seul de ces points.


Adresse pour l'envoi de questions

Liliane Regamey, membre du Conseil de direction de la Bibliothèque nationale suisse (079 542 73 61)
Valérie Boagno, présidente de Presse Suisse et directrice adjointe du Temps (079 623 59 29)
Daniel Hammer, secrétaire général de Presse Suisse (078 813 31 10)



Auteur

Bibliothèque nationale suisse
http://www.nb.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-18557.html