Pour la première fois, l’armée possède un règlement concernant les drapeaux

Berne, 18.02.2008 - Un nouveau règlement de l’armée donne des précisions sur l’usage correct des drapeaux, des étendards et des fanions. Il est considéré comme base de référence et comme manuel d’instruction et rend de précieux services notamment aux porte-drapeaux dans les bataillons.

Les étendards des différents bataillons et groupes de l'armée, le drapeau suisse et les drapeaux des cantons ont une valeur symbolique élevée qui implique, de la part de l'armée, un usage respectueux. Ce respect s'applique également aux drapeaux des autres Etats. L'armée, comme instrument de la politique de sécurité de l'Etat, doit utiliser les drapeaux  avec la plus grande dignité. Le pavoisement fait partie en effet du protocole militaire ou du protocole officiel.

La durée de l'activité des cadres dans l'armée est beaucoup plus courte qu'auparavant. Beaucoup d'officiers et de sous-officiers expérimentés, possédant des connaissances acquises au cours de nombreuses années, ont été libérés des obligations militaires. Par conséquent, il s'est avéré nécessaire de préciser les règles de base liées à des tâches qui ne sont pas pratiquées quotidiennement, comme les prises et les remises de drapeau ou les cérémonies de promotions. En effet, l'usage correct des drapeaux et des étendards contribue largement à la réussite des cérémonies militaires, et le nouveau règlement est là pour qu'il en soit toujours ainsi. Outre l'emploi des drapeaux, des étendards et des fanions, il s'occupe aussi du pavoisement avec des drapeaux des cantons et des communes de Suisse, mais aussi avec les drapeaux d'autres pays dans le domaine militaire. De nombreuses illustrations en couleur permettent de comprendre ces règles parfois délicates. Dans le cadre de la préparation du nouveau règlement, l'armée a pu compter sur la collaboration de spécialistes tels que la Société suisse de vexillologie et la fondation pour les armoiries et drapeaux de la Suisse (Stiftung Schweizer Wappen und Fahnen).

Ce règlement de 80 pages environ est destiné en premier lieu aux états-majors des corps de troupes et des Grandes Unités ainsi qu'aux porte-drapeaux. Comme manuel d'instruction, il s'adresse aux futurs officiers et aux sergents-majors chefs. Ils y trouveront un aperçu historique des origines du drapeau suisse ainsi qu'une brève histoire des différents drapeaux cantonaux, comme il se doit pour un Etat fédéraliste. Dans l'Armée suisse, en effet, les porte-drapeaux sont issus des rangs des sergents-majors chefs. Ils assument cette tâche honorifique et impliquant une responsabilité élevée lorsqu'ils sont incorporés à l'état-major d'un bataillon ou d'un groupe avec le grade d'adjudant d'état-major.  

Le règlement 51.340, « Der Umgang mit Fahnen, Standarten und Fanions», est disponible pour le moment en langue allemande. La traduction en français sera faite dans le courant de l'année. Celui qui ne fait pas partie des destinataires militaires peut acquérir le règlement à l'adresse suivante : Office fédéral des constructions et de la logistique, (OFCL), Diffusion des publications, 3003 Berne, 031 322 39 12, E-Mail : verkauf.militaer@bbl.admin.ch.


Adresse pour l'envoi de questions

Felix Endrich
porte-parole de l’armée
031 323 21 15


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-17346.html