Année présidentielle 2018

Le socialiste fribourgeois Alain Berset est le président de la Confédération pour l‘année 2018. Il a été élu à cette fonction le 6 décembre 2017.

Alain Berset, président de la Confédération, et Ueli Maurer, vice-président du Conseil fédéral, dans la salle du Conseil national (Keystone/Peter Klaunzer)

C’est la première fois depuis 2008 que le Département fédéral de l’intérieur (DFI) est le département présidentiel. M. Ueli Maurer, chef du Département fédéral des finances, exerce la fonction de vice-président du Conseil fédéral en 2018.

***

« La Suisse n’est pas le pays du maximalisme politique. En Suisse, personne n’a le pouvoir d’imposer ses propres conceptions contre la volonté des autres. Mais la Suisse n’est pas non plus le pays du minimalisme politique. Nous savons que nous devons travailler sans relâche pour garantir la cohésion nationale et l’équité sociale. C’est la clé de notre succès.».

(Extrait du discours tenu le 6 décembre 2017 par le conseiller fédéral Alain Berset devant l’Assemblée fédérale siégeant en Chambres réunies à l’occasion de son élection à la présidence de la Confédération)

Les discours et les interventions publiques du président de la Confédération figurent sur le site de son département, à savoir le Département fédéral de l'intérieur (DFI).

Service présidentiel

Depuis 2015, le département présidentiel dispose d’un service présidentiel rattaché à la Chancellerie fédérale. La création de ce  service fait suite à l’adoption par l’Assemblée fédérale, le 28 septembre 2012, de la modification de la loi sur l’organisation du gouvernement et de l’administration, qui constitue la base légale du service présidentiel.

Le service, qui secondera le département présidentiel dans l’accomplissement des tâches supplémentaires liées à l’année présidentielle, centralisera notamment les prestations que la Chancellerie fédérale et le Département fédéral des affaires étrangères  fournissent déjà depuis longtemps. Sa tâche principale consistera à conseiller le président de la Confédération en matière de politique étrangère. Les conseils à la présidence existaient cependant déjà ; ils relevaient du service des Affaires présidentielles rattaché au Secrétariat d’État du DFAE. Il y a encore plus longtemps, un diplomate était détaché au département présidentiel. Le Parlement et le gouvernement attendent du service présidentiel qu’il capitalise de l’expérience et du savoir-faire et qu’il gère un carnet d’adresses afin de devenir en quelque sorte la « mémoire institutionnelle », qui assure la continuité et accroît l’efficacité. 

Dernière modification 10.01.2018

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/presidence-confederation/annee-presidentielle-2018.html