Initiative populaire « Oui à l'interdiction de l’expérimentation animale et humaine »

Le 13 février 2022 les suisses s'expriment sur l'Initiative populaire « Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine – Oui aux approches de recherche qui favorisent la sécurité et le progrès ».

En bref

Les expériences sur les animaux sont autorisées en Suisse. Elles sont utilisées pour développer des médicaments et des traitements qui servent à mieux soigner. La législation suisse est l’une des plus strictes au monde en matière d’expérimentation animale : une expérience avec des animaux n’est autorisée que si les résultats ne peuvent pas être obtenus autrement. Les chercheurs ne peuvent travailler qu’avec le nombre d’animaux strictement nécessaire à leurs expériences et ils doivent leur faire subir le moins de contraintes possible.

L’initiative populaire demande l’interdiction de toute expérimentation animale. De plus, les produits développés à l’aide d’expériences sur les animaux ne pourraient plus être importés. Enfin, l’initiative demande aussi que la recherche sans expérimentation animale reçoive au moins autant d’aides publiques qu’en reçoit aujourd’hui la recherche avec expérimentation animale. L’expérimentation humaine serait également interdite.

Si l’initiative est acceptée, on ne trouverait plus en Suisse de nouveaux médicaments développés à l’aide d’expériences sur les animaux. La recherche et le développement de médicaments ou d’autres produits, comme les produits phytosanitaires, seraient entravés et probablement délocalisés à l’étranger.

La question qui vous est posée :

Acceptez-vous l’initiative « Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine – Oui aux approches de recherche qui favorisent la sécurité et le progrès » ? 

Recommandation du Conseil fédéral et du Parlement

Le Conseil fédéral et le Parlement considèrent qu’une interdiction des expérimentations animale et humaine entraînerait des inconvénients majeurs pour la Suisse. Les humains et les animaux ne pourraient plus profiter de nombreux nouveaux traitements médicaux. La recherche et le développement seraient fortement entravés et des emplois menacés.

Recommandation du comité d’initiative

Pour le comité, il est inexcusable que des animaux et des humains incapables de donner leur consentement soient maltraités à des fins expérimentales. Selon lui, aucun animal ou humain ne peut fournir de prévision fiable pour un autre être vivant. Les chercheurs pourraient aussi obtenir leurs connaissances avec des approches qui n’impliquent pas de souffrance.

Votaziun enil Cussegl naziunal

Dernière modification 24.01.2022

Début de la page

L'app de la Confédération et des cantons sur les votations :

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/votations/20220213/initiative-populaire-interdiction-de-l-experimentation-animale-et-humaine.html