Votation populaire du 23 septembre 2018

Le 23 septembre prochain, le peuple suisse devra s'exprimer sur les trois objets de vote suivants:

Contre-projet à l'initiative vélo

En 2015, certains partis et associations avaient lancé l’initiative vélo, dont l’objectif était d’obliger la Confédération à promouvoir les pistes cyclables. Selon le Conseil fédéral et le Parlement, cette initiative allait trop loin. Aussi ont-ils présenté un contre-projet qui charge la Confédération de soutenir et de coordonner les mesures en faveur des pistes cyclables, comme elle le fait déjà pour les sentiers pédestres. Dans la foulée, l’initiative a été retirée. Le 23 septembre, c’est donc sur le contre-projet présenté par le Conseil fédéral et le Parlement que les citoyens se prononceront.

Initiative pour des aliments équitables

Le but de l’initiative est de développer l’offre en aliments produits dans le respect de l’environnement et des animaux, ainsi que dans des conditions de travail équitables. La Confédération devrait garantir le respect de ces conditions en ce qui concerne la production indigène. Des contrôles spécifiques devraient garantir que les aliments importés sont eux aussi produits en respectant ces conditions. L’initiative vise également à réduire l’impact du transport des denrées alimentaires sur l’environnement, à lutter contre le gaspillage alimentaire et à promouvoir les produits locaux et de saison.

Initiative pour la souveraineté alimentaire

L’initiative « Pour la souveraineté alimentaire », lancée par un comité constitué sous l’impulsion du syndicat agricole Uniterre, estime que la politique agricole de la Confédération va dans la mauvaise direction. Elle propose des mesures destinées à promouvoir une agriculture locale, diversifiée, durable et sans organismes génétiquement modifiés (OGM). L’État devrait garantir de bonnes conditions de travail et des salaires convenables aux personnes qui travaillent dans ce secteur et devrait également protéger l’agriculture locale en prélevant des droits de douane sur certains produits, voire en interdisant certaines importations. De telles mesures protectionnistes vont toutefois à l’encontre des accords internationaux conclus.

Dernière modification 10.08.2018

Début de la page