Avions de combat - le peuple doit pouvoir se prononcer

Le Conseil fédéral veut acquérir de nouveaux avions de combat et un nouveau système de défense sol-air pour un coût maximal de 8 milliards de francs. Le peuple suisse doit pouvoir se prononcer sur le principe de ce crédit, avant que le Conseil fédéral ne prenne une décision quant au type d'avion de combat. 

Guy Parmelin à la conférence de presse du 9.3.2018.

Pourquoi la Suisse a besoin de nouveaux avions de combat

Les moyens actuels de protection de l'espace aérien suisse doivent être remplacés. Les avions de combat de type F/A-18 arriveront au terme de leur durée d'utilisation en 2030. Et les F-5 Tiger encore en service ne sont opérationnels pour le service de police aérienne que de jour et par bonne visibilité. Les systèmes de défense aérienne basée au sol (Rapier, Stinger et DCA moyenne) arriveront prochainement, eux aussi, au terme de leur durée d'utilisation.

Le peuple décidera sur le principe du renouvellement de la défense aérienne

Lors de sa séance du 9 mars 2018, le Conseil fédéral a décidé de présenter le programme Air2030 au Parlement sous la forme d'un arrêté de planification. Les arrêtés de cette nature sont sujets au référendum. En d'autres termes, la population suisse aura la possibilité de collecter 50'000 signatures en vue d'une votation populaire. Ce faisant, le peuple suisse aura la possibilité de se prononcer sur le principe de l'acquisition de nouveaux avions de combat et d'un nouveau système de défense sol-air.

Le choix de l'avion revient aux experts 

Si la décision de principe revient au peuple suisse, le Conseil fédéral veut laisser aux experts le soin de choisir le nouvel avion de combat. Lors de la votation populaire, les avions qui entrent en compte devront toutefois être connus, de même que le catalogue d'exigences que devront satisfaire les nouveaux moyens de défense aérienne. 

Le peuple doit pouvoir se prononcer sur l'acquisition de nouveaux avions de combat - le Conseil fédéral s'explique

Conférence de presse du 9.3.2018, version courte

Conférence de presse du 9.3.2018

Renouvellement des moyens de protection de l'espace aérien

Avec: le conseiller fédéral Guy Parmelin, en charge du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS)
L'ambassadeur Christian Catrina, délégué pour le renouvellement des moyens de protection de l'espace aérien
Sous la conduite de: André Simonazzi, porte-parole du Conseil fédéral

Dernière modification 01.05.2018

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/on-en-parle/Avions-de-combat.html