Le Conseil des droits de l’homme adopte une résolution de la Suisse

Berne, 07.10.2022 - Le Conseil des droits de l’homme (CDH) achève aujourd’hui à Genève sa 51e session, après quatre semaines de travaux intensifs tenus en format hybride. Le conflit armé en Ukraine ainsi que la situation des droits de l’homme dans le Xinjiang (Chine) et en Russie ont été au centre des débats. Le Conseil a notamment adopté une résolution présentée par la Suisse sur la justice transitionnelle et les droits de l’homme.

La Haute-Commissaire Michelle Bachelet ayant quitté ses fonctions le 31 août et son successeur, l’Autrichien Volker Türk, n’étant pas encore entré en fonction, c’est la Haute-Commissaire aux droits de l’homme ad interim Nada Al-Nashif qui a ouvert la session, avec un compte rendu de la situation des droits de l’homme dans le monde. Elle a souligné que de nombreuses situations soulèvent de très graves préoccupations et nécessitent une action urgente, en particulier en Afghanistan, en République démocratique du Congo, au Myanmar, au Nicaragua, au Soudan du Sud, au Sri Lanka et en Ukraine.

Lors de cette dernière session ordinaire de l’année 2022, le Conseil a également adopté une résolution sur la situation des droits de l’homme en Russie, soutenue par la Suisse. Cette résolution a mené à la création d’un mandat de Rapporteur spécial, dont le ou la titulaire présentera un rapport écrit au CDH à sa 54e session. La nomination interviendra lors de la 52e session en mars 2023.

En revanche, le Conseil a rejeté par vote une décision portant sur la situation des droits de l’homme au Xinjiang (Chine), ce que la Suisse a regretté. Elle avait également soutenu ce texte, mais elle n’a pas le droit de vote au Conseil des droits de l’homme, n’étant actuellement pas membre de cet organe.

 

Une résolution de la Suisse adoptée par consensus

 

Lors de dialogues interactifs avec la Haute-Commissaire ad interim ou des experts onusiens, la Suisse a pris la parole sur diverses situations géographiques, notamment l’Afghanistan, le Burundi, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, le Sri Lanka, la Syrie, l’Ukraine et le Yémen. Par ailleurs, elle a exprimé sa préoccupation quant à l’évolution de la situation en Iran. Une initiative qu’elle a prise conjointement avec l’Argentine et le Maroc sur les droits de l’homme et la justice transitionnelle a été couronnée de succès et adoptée par consensus. Cette résolution souligne l’importance du traitement du passé, et rappelle que les quatre piliers de la justice transitionnelle - à savoir la vérité, la justice, la réparation et les garanties de non-répétition - sont nécessaires pour lutter contre l’impunité, rompre les cycles de répétition des crises et qu’ils peuvent promouvoir le développement durable.

La Suisse s’est par ailleurs ralliée à une déclaration commune de plusieurs États sur le Nicaragua et l’Ukraine. Elle s’est engagée activement et a fait valoir ses positions dans les négociations portant entre autres sur l’Afghanistan, la Chine, l’Éthiopie, la Russie, la Syrie et le Venezuela.

Engagement de la Suisse à large échelle

Thématiquement, la Suisse s’est impliquée tout aussi intensivement, en particulier dans les résolutions portant sur la sécurité des journalistes, le terrorisme et les droits de l’homme, le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale susceptible d’être atteint, le rôle de la prévention dans la promotion et la protection des droits de l’homme, les droits de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement ainsi qu’en faveur d’une nouvelle résolution sur l’impact des neurotechnologies sur les droits de l’homme. La Suisse s’est également exprimée lors du dialogue interactif avec le Groupe de travail d’experts sur les personnes d’ascendance africaine, lequel a présenté à cette occasion le rapport de sa visite en Suisse de janvier dernier.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-90621.html