Devant l’Assemblée générale de l’ONU, le président de la Confédération Ignazio Cassis met en avant les atouts de la Suisse dans le domaine multilatéral

Berne, 20.09.2022 - Dans le cadre des efforts visant la résolution des défis mondiaux, la Suisse peut apporter une valeur ajoutée. C’est en ces termes que le président de la Confédération Ignazio Cassis s’est adressé à l’Assemblée générale de l’ONU à New York le mardi 20 septembre 2022. Dans la situation géopolitique actuelle, les atouts de la Suisse sont en effet plus solides que jamais. La Suisse souhaite se mobiliser encore davantage à l’avenir pour un dialogue ouvert, pour l’instauration d’un climat de confiance et pour une collaboration plus étroite entre les États. Le président de la Confédération Ignazio Cassis profitera de diverses occasions mardi et mercredi pour mener des échanges bilatéraux avec plusieurs chefs d’État et de gouvernement.

«L’ONU offre un cadre unique pour concrétiser la résolution inscrite en préambule de sa Charte, à savoir unir nos forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales», a déclaré Ignazio Cassis dans le discours qu’il a prononcé devant les membres de l’Assemblée générale de l’ONU. Il a mis l’accent sur la valeur ajoutée que la Suisse peut apporter à la communauté internationale pour favoriser le compromis et le consensus et renforcer le multilatéralisme, ce qui est plus important que jamais, dans un monde marqué par des crises et des conflits.

«Les valeurs sont la boussole de notre action», a-t-il ajouté. À cet égard, le respect du droit international public est essentiel. «Nous ne pouvons pas tolérer que le pouvoir des plus forts prévale sur les droits des plus faibles.»

L’engagement pour la paix et la sécurité dans le monde est un pilier traditionnel de la politique extérieure de la Suisse. La Suisse jouit d’une solide réputation en tant que médiatrice, hôte de conférences internationales et détentrice de mandats de puissance protectrice. «La Genève internationale est le centre de la diplomatie multilatérale pour ce qui a trait à la gouvernance mondiale, à la paix, aux droits de l’homme, au désarmement, à l’environnement et à la santé, mais aussi pour ce qui est de l’anticipation des défis technologiques», a souligné le président de la Confédération.

En siégeant au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2023-2024, la Suisse endosse une responsabilité dans le cadre des efforts de maintien de la paix et de la sécurité. «Nous travaillerons sans relâche pour être à la hauteur de la confiance que vous avez placée en nous et incarner "Un plus pour la paix"», a souligné le président de la Confédération.

Les phénomènes de pandémie et de guerre et la polarisation géopolitique croissante requièrent un multilatéralisme capable de concentrer ses forces sur les questions essentielles que soulève la notion de coexistence pacifique. «Le renforcement ciblé du multilatéralisme et le recentrage sur les tâches essentielles constituent précisément l’instrument qui nous permettra de trouver ensemble une issue à cette période trouble que nous vivons et de nous diriger vers un avenir meilleur», a résumé Ignazio Cassis.

Événements et rencontres bilatérales organisés en marge de la semaine de haut niveau marquant l’ouverture de la session de l’Assemblée générale de l’ONU

Mardi et mercredi, dans le cadre de la semaine de haut niveau marquant l’ouverture de la session de l’Assemblée générale de l’ONU, le président de la Confédération Ignazio Cassis prendra part à différents événements. Il ouvrira notamment la conférence des donateurs du Fonds mondial pour l’engagement de la communauté et la résilience aux côtés du président nigérien Mohamed Bazoum. Le fonds finance de par le monde des initiatives de la population contre l’extrémisme violent.
    
Mercredi 21 septembre, le président de la Confédération remettra officiellement à l’ONU l’instrument de ratification de l’amendement au Statut de Rome de la Cour pénale internationale de La Haye. Par la ratification de cet amendement, le fait d’affamer des civils dans un contexte de guerre civile devient répréhensible. La Suisse a été à l’initiative de cet amendement qu’elle est parvenue à imposer dans le cadre de négociations diplomatiques. Ce succès obtenu par la Suisse témoigne de son engagement humanitaire pris de longue date en faveur de la protection des populations civiles, une thématique qui restera une priorité de son mandat au Conseil de sécurité de l’ONU en 2023 et 2024.

La 7e conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a lieu mercredi 21 septembre sous l’égide du président américain Joe Biden. La Suisse participe au financement du fonds depuis plusieurs années. À l’occasion de cet événement, le président de la Confédération Ignazio Cassis annoncera une contribution de la Suisse à hauteur de 64 millions de francs pour les trois années à venir.

Le président de la Confédération va en outre profiter de la semaine de haut niveau qui marque l’ouverture de la session de l’Assemblée générale de l’ONU pour s’entretenir directement avec différents chefs d’État et de gouvernement, parmi lesquels le président iranien Seyyed Ebrahim Raisi, le premier ministre géorgien Irakli Garibashvili, le président équatorien Guillermo Lasso Mendoza, le président du collège présidentiel de la Bosnie et Herzégovine Sefik Dzaferovic, le président nigérien Mohamed Bazoum et le président sortant du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Peter Maurer. Les relations bilatérales et des questions d’actualité seront au cœur de ces discussions.

Ignazio Cassis rencontrera également le président américain Joe Biden pour une brève entrevue dans le cadre d’une réception donnée mercredi soir.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-90423.html