La Suisse agit pour l’avenir de l’Afghanistan

Berne, 14.09.2022 - La fondation «Fund for Afghan People» a été établie à Genève début septembre avec le soutien des États-Unis et de la Suisse. Son objectif: reprendre, protéger, sauvegarder pour l’avenir et partiellement dépenser une partie des avoirs de la Banque centrale d’Afghanistan actuellement gelés aux États-Unis. La Suisse siège au conseil de fondation et contribue ainsi à créer des perspectives à moyen et long terme en faveur de la population afghane.

Des avoirs à hauteur d’environ 3,5 milliards de dollars américains doivent être utilisés par la fondation dans le but de promouvoir la stabilité macroéconomique en Afghanistan, par exemple pour assurer le service de la dette à l’égard des organisations internationales ou pour financer l’importation d’électricité. Ces avoirs constituent une partie des fonds de la Banque centrale d’Afghanistan qui ont été gelés aux États-Unis après la chute du gouvernement d’Afghanistan en août 2021. Le conseil de fondation décide de l’utilisation concrète des fonds et garantit qu’ils sont investis de manière optimale, dans l’intérêt de la population afghane, que les régimes de sanctions sont respectés et que lesdits fonds ne profitent pas aux talibans.

En tant qu’intermédiaire impartiale et crédible, la Suisse offre à la fondation un cadre adéquat sur les plans tant juridique que politique. Dans l’optique des bons offices de la Suisse, le Département fédéral des affaires étrangères DFAE et le Département fédéral des finances DFF ont joué vis-à-vis des États-Unis un rôle de conseil lors de l’établissement de la fondation en Suisse. En tant que membre du conseil de fondation, la Confédération, représentée par le DFAE, accompagnera de près les activités de la fondation et apportera son expertise dans les domaines de la finance et du développement. En complément à son engagement humanitaire de longue date en Afghanistan, la Suisse peut, grâce à son siège au conseil de fondation et au soutien qu’elle apporte, promouvoir la stabilité macroéconomique du pays et créer des perspectives à moyen et long terme pour la population afghane.

Actuellement, le conseil de fondation est constitué de deux experts économiques afghans hautement qualifiés et dotés d’une solide expérience en matière de macroéconomie et de politique monétaire, d’un représentant du gouvernement américain et d’une représentante de l’administration fédérale suisse.

La fondation doit obtenir un compte auprès de la Banque des règlements internationaux (BRI). Sise à Bâle, la BRI est une organisation financière internationale, qui fournit des services financiers, notamment aux banques centrales, aux autorités monétaires et aux institutions financières internationales. La BRI agira en tant que banque intermédiaire et ne sera pas impliquée dans la gouvernance de la fondation.

L'objectif à long terme de la fondation est de transférer les fonds non utilisés à la Banque centrale d'Afghanistan. Ce ne sera toutefois le cas que si cette dernière est en mesure de prouver de manière crédible et transparente qu’elle est indépendante de toute influence politique, si elle peut garantir avoir pris des mesures appropriées pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme et si elle a mis en place un service externe professionnel d’analyse des besoins ainsi que des mécanismes de contrôle.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-90338.html