Le président de la Confédération Ignazio Cassis rencontre le ministre-président du Bade-Wurtemberg à Stuttgart

Berne, 23.06.2022 - En déplacement à Stuttgart, chef-lieu du Land Bade-Wurtemberg, le président de la Confédération a rencontré le ministre-président Winfried Kretschmann. L’entretien a principalement porté sur les relations de la Suisse avec l’Union Européenne et leur impact sur les liens transfrontaliers étroits qu’entretiennent la Suisse et le Bade-Wurtemberg. La guerre en Ukraine a aussi été évoquée.

Lors de leur rencontre à Stuttgart, Ignazio Cassis a informé Winfred Kretschmann sur l’orientation du paquet de négociation et sur l’avancement des discussions exploratoires entre la Suisse et l'Union Européenne. L'association de la Suisse aux futurs programmes de l'UE, notamment dans le domaine de la recherche et de l’innovation, est un facteur important pour maintenir le dynamisme économique de la région. M. Cassis et M. Kretschmann ont également exprimé leur souhait de renforcer la qualité et l’impact de la coopération transfrontalière entre la Suisse et le Baden-Wurtemberg, dans le cadre de plateformes de dialogue régionales récemment mises en place.

Un partenariat clé au cœur de l’Europe

Le Baden-Wurtemberg est le troisième plus important partenaire commercial de la Suisse dans le monde après les États-Unis et la Chine. Les représentants du Land allemand s’engagent résolument pour le maintien et l’intensification des liens existants avec la Suisse. M. Cassis et M. Kretschmann ont relevé l’importance des accords bilatéraux entre Berne et Bruxelles pour la stabilité des fructueux partenariats régionaux qui en découlent, notamment dans les domaines de la recherche, de la formation et de l’innovation. Les chaînes d’approvisionnement transfrontalières, parmi les plus intégrées en Europe, reposent elles aussi en grande partie sur des relations stables entre Berne et Bruxelles.

«Nous devons faire tout notre possible pour remettre sur la bonne voie les relations entre la Suisse et l’UE. De mon point de vue, pour résoudre les questions institutionnelles en suspens qui existent entre l’UE et la Suisse, la volonté politique doit se manifester des deux côtés. Nous devons dialoguer avec sérieux et en faisant preuve d’ouverture au compromis», a affirmé M. Kretschmann.

Le président de la Confédération a, pour sa part, informé M. Kretschmann de la volonté du Conseil fédéral d’intensifier les discussions exploratoires avec la Commission Européenne. « L’association de la Suisse aux futurs programmes de l'UE, notamment dans le domaine de la recherche et de l’innovation, restent un objectif déclaré du Conseil fédéral », a assuré M. Cassis.

Consolidation des relations bilatérales et transfrontalières

Le président de la Confédération a souligné en outre la grande importance de la coopération transfrontalière dans l’ensemble des régions limitrophes de la Suisse et du Bade-Wurtemberg. À titre d’exemple, la région du Lac de Constance permet la coopération de quatre États germanophones (Suisse, Allemagne, Autriche et Liechtenstein) sur d’importantes questions telle que la mobilité, la lutte contre le réchauffement climatique et l’innovation. Une première rencontre pilote de la Commission intergouvernementale du lac de Constance réunissant - sous la conduite ministères des affaires étrangères - les régions concernées a eu lieu à Saint-Gall en mai 2022. « J’ai eu le sentiment que toutes les parties sont intéressées à poursuivre ce dialogue, au cœur d’une région particulièrement dynamique », s’est félicité M. Cassis.

La Suisse vise par ailleurs également à une meilleure intégration des questions transfrontalières au niveau des capitales. Un dialogue germano-suisse sur la coopération transfrontalière, réunissant annuellement les ministères des affaires étrangères suisse et allemand ainsi que tous les acteurs locaux, permettrait d’intégrer les questions régionales au niveau fédéral des deux côtés de la frontière: « L’établissement d’un dialogue sur la coopération transfrontalière avec l’Allemagne est une excellente nouvelle. Cette nouvelle plateforme de dialogue rendra possible une vue d’ensemble sur toutes les questions transfrontalières entre la Suisse et l’Allemagne et ainsi la possibilité de donner des impulsions au niveau politique », a précisé Ignazio Cassis. Depuis un certain temps déjà, la Suisse entretien des dialogues analogues avec l’Italie et la France.

La situation en Ukraine également discutée
Le président de la Confédération Cassis s’est dit très préoccupé de la situation en Ukraine, compte tenu que les perspectives d'un cessez-le-feu rapide sont très minces et les négociations diplomatiques bloquées. Dans les échanges, le président de la Confédération a évoqué la Ukraine Recovery Conference qui aura lieu à Lugano les 4 et 5 juillet. Il en a aussi profité pour rappeler les relations étroites qui lient l’Ukraine à la Suisse. « À travers cette conférence, la Suisse se positionne sur son terrain de prédilection en offrant une plateforme de discussion à tous les acteurs désireux de contribuer à la reconstruction de l’Ukraine.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-89451.html