Discours officiel - Visite d’État de la présidente de la République slovaque Zuzana Čaputová

Berne, 19.05.2022 - Berne, 19.05.2022 – Allocution du président de la Confédération et chef du Département fédéral des affaires étrangères DFAE Ignazio Cassis à l'occasion de la visite d’État de la présidente de la République slovaque Zuzana Čaputová - Seul le texte prononcé fait foi

Madame la Présidente,
Excellences,
Chers Collègues membres du Conseil fédéral, Monsieur le Chancelier de la Confédération,
Mesdames et Messieurs,

Excelencia, je nám potešením privítať Vás a Vašu delegáciu vo Švajčiarsku.

Nous vivons un jour historique, puisqu’il s’agit de la première visite d’État de la République slovaque en Suisse. Près de 30 ans se seront écoulés depuis l’indépendance de la Slovaquie, en 1993, jusqu’à l’organisation de cette visite. Nos relations sont très bonnes et empreintes d’estime mutuelle.

Votre visite d’État, Madame la Présidente, s’inscrit dans un contexte particulier.

Après avoir été confrontée ces deux dernières années à la pandémie de coronavirus, l’Europe est en effet maintenant confrontée à des défis sécuritaires comme elle n’en avait plus connu depuis des décennies.

L’agression russe contre l’Ukraine le 24 février dernier marque une césure dans l’histoire récente de notre continent. On ne discute plus de ce qui distingue les États démocratiques européens mais de ce qui nous unit, c’est-à-dire des valeurs telles que les droits de l’homme, l’état de droit et la démocratie.

Tant la pandémie que les mois qui ont suivi le déclenchement de la guerre en Ukraine ont montré que, malgré des difficultés compréhensibles, la collaboration fonctionne bien en Europe et nos pays contribuent à maîtriser les crises qui surviennent. Je tiens à rendre hommage à la population et aux autorités slovaques pour leur solidarité avec les réfugiés.

La Suisse a également montré son soutien à ces réfugiés en leur apportant rapidement de l’aide.

Les défis du moment ne doivent cependant pas nous faire oublier que d’autres dangers menacent notre mode de vie : le changement climatique et la perte de biodiversité. Il est également urgent de nous concerter plus étroitement sur ces sujets. La Slovaquie et la Suisse ont des paysages attrayants de montagnes – vous, vous avez les Tatras ; nous, nous avons les Alpes – et, en tant que pays comportant des régions de montagnes, nous sommes particulièrement touchés par le changement climatique.

La Slovaquie et la Suisse ont de nombreux autres points communs. Nous sommes tous deux des pays au cœur de l’Europe, qui présentent une superficie et une population similaires et ont accompli de grandes choses. Les valeurs communes et l’engagement pour la stabilité et la paix dans le monde sont sans doute ce qui unit le plus fortement nos deux États.

Qui plus est, nos deux équipes de hockey sur glace sont parmi les meilleures du monde et j’espère que nous pourrons le prouver à nouveau lors des Championnats du monde qui se déroulent en ce moment même.

Je peux aussi vous assurer que la championne de ski alpin Petra Vlhova est populaire et estimée par les amateurs de ski dans toute la Suisse.

Au surplus, la Suisse et la Slovaquie s’investissent toutes deux dans les organisations internationales, même voire justement à une époque où ceux qui défendent le multilatéralisme vont à contre-courant. Nos deux pays sont en effet des membres de l’OSCE qui apportent des solutions constructives et la Slovaquie a déjà été membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, auquel la Suisse brigue pour la première fois un siège pour la période 2023-2024.

Dans nos relations avec l’Union européenne, nous avons choisi des stratégies différentes : la République slovaque a adhéré à l’Union européenne, tandis que la Suisse opte pour la voie bilatérale. Le peuple suisse a confirmé cette stratégie à plusieurs reprises et la Suisse entend poursuivre sur cette voie à l’avenir et la développer.

***

Madame la Présidente,
Excellences,

D’importants événements historiques ont façonné le destin de nos pays. Je souhaite que nous nous nous souvenions brièvement de l’époque de la Tchécoslovaquie, pays dont sont issues la République tchèque et la République slovaque à la suite de la révolution de velours en 1989 ou révolution douce, comme on l’appelle en Slovaquie.

En 1968 en particulier, la Suisse suivait comme le reste du monde les événements qui se déroulaient en Tchécoslovaquie, avec empathie et solidarité. Le Printemps de Prague a suscité une immense vague de solidarité dans notre pays et près de 13 000 réfugiés tchécoslovaques ont trouvé une nouvelle patrie en Suisse. Des liens humains se sont alors tissés et ils continuent de déployer leurs effets.

Aujourd’hui, quelque 18 000 personnes d’origine slovaque vivent en Suisse. Les Slovaques qui ont immigré en Suisse ces 50 dernières années ont grandement contribué au développement économique, culturel et social de notre pays. Je ne mentionnerai que les titres en Grand Chelem de Martina Hingis (ou Martina Hingisová comme on l’appelle dans sa ville natale de Košice).

La Suisse est aussi présente en Slovaquie. Ces dernières années, de nombreuses entreprises suisses s’y sont établies et y ont créé des centres de services.

Nos pays ont aussi tissé des liens étroits grâce aux personnes qui se sont réfugiées en Suisse en 1968 et qui sont retournées ensuite dans leur ancienne patrie.

Cette visite d’État est une excellente occasion de renforcer encore les relations bilatérales entre nos pays et de les développer nos intérêts communs. Madame la Présidente, les sept membres du Conseil fédéral vous souhaitent la bienvenue en Suisse, à vous et à votre délégation.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-88889.html