Le président de la Confédération ouvre le Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur fond de crise en Ukraine

Berne, 28.02.2022 - A Genève, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a entamé sa 49e session aujourd’hui en présence de représentants d’Etats du monde entier. Le président de la Confédération Ignazio Cassis a ouvert les travaux aux côtés du secrétaire général de l’ONU António Guterres et de la Haute-Commissaire aux droits de l’homme Michelle Bachelet. Dans son discours, le président de la Confédération a à nouveau fermement condamné l’attaque russe en Ukraine et la violation flagrante du droit international, contraire aux principes élémentaires de la Charte des Nations Unies.

Parmi les thèmes traités pendant la session, le conflit armé en Ukraine occupera une place centrale. « La population civile et les personnes hors du combat doivent être protégées et traitées avec humanité », a déclaré Ignazio Cassis, invitant au respect impératif du droit international humanitaire et des droits de l’homme. Une nouvelle fois, le président de la Confédération a appelé la Russie à cesser son intervention militaire et à retirer ses troupes du sol ukrainien.

Le président de la Confédération a exhorté la communauté internationale à travailler ensemble pour que les institutions des droits de l’homme apportent leur contribution à la protection de la population civile en Ukraine. Tous les moyens doivent être mis en œuvre pour que les personnes ayant commis des violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire soient amenées à rendre des comptes. La Suisse soutient la tenue d’un débat urgent à ce propos.

Favoriser un multilatéralisme efficace
Le respect de la différence, de la justice et de l’équité est le garant de la stabilité et de la prospérité mondiale, a souligné Ignazio Cassis. « Nous sommes convaincus que le respect des droits de l'homme est un élément central de la prévention des conflits ».

Dans cet esprit, le président de la Confédération a réitéré l’engagement de la Suisse pour un multilatéralisme efficace et pour un renforcement de la capacité d’action des Nations Unies. « Notre candidature à un siège au sein du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2023-2024 s’inscrit dans cette optique », a-t-il conclu.

Pour sa 49e session, le Conseil des droits de l’homme siègera jusqu’au 1er avril 2022. Cet organe a notamment pour mission de combattre les violations des droits de l’homme et de formuler des recommandations pour y remédier. La Suisse s’est engagée en faveur de sa création en 2006 et soutient activement son travail depuis lors.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-87379.html